Google YouTube Gmail Drive »
 
" Il est vrai que tout le livre portait sur un fondement faux : on attribuait adroitement toute la socit les opinions extravagantes de plusieurs jsuites espagnols et flamands; on les aurait dterres aussi bien chez des casuistcs dominicains... "
Les Jsuites de la lgende - 101
Alexandre Brou - 1907
-

Collection complette des oeuvres de Mr.de Voltaire, 1; 17

Voltaire - 1761
...Provinciales. Bqffitet n'a rien de plus fublime que les dernires. Il eft vrai que tout le livre portait fur un fondement faux. On attribuait adroitement toute la Socit des opinions extravagantes de plufieurs Jfuites Efpagnols & Flamans. On les aurait dterres aui-bien chez des Cafuiltes...
-

Sicle de Louis XIV.

Voltaire - 1810 - : 548
...premires lettres provinciales : Bossuet n'a rien d plus sublime que les dernires. Il est vrai que tout le livre portait sur un fondement faux. On attribuait adroitement toute la socit les opinions extravagantes de plusieurs jsuites espagnols et flamands. On les aurait dterres...
-

Sicles de Louis XIV: et de Louis XV, 3

Voltaire - 1817
...premieres lettres provinciales : Bossuet n'a rien de pins sublime que les dernieres. Il est vrai que tout le livre portait sur un fondement faux : on attribuait adroitement toute l'a socit les opinions extravagantes de plusieurs jsuites espagnols et flamands ; ou les aurait dterres...
-

Sicles de Louis XIV: et de Louis XV, 3-4

Voltaire - 1817
...tout le livre portait sur un fondement fa ti A : on attribuait adroitement toute la socit les opinions extravagantes de plusieurs jsuites espagnols et flamands ; on les aurait dterres aussi-bien chez des casuistcs dominicains et franciscains ; mais c'tait aux seuls jsuites qu'on...
-

Oeuvres compltes de Voltaire: Sicles de Louis XIV et de Louis XV

Voltaire - 1820
...que tont le Uvre periait sur un fondement faux. On attribuait adroitement toute la Socit les opinions extravagantes de plusieurs jsuites espagnols...dterres aussi bien chez des casuistes dominicains etfranciscains; mais c'tait aux seuls jsuites qu'on en voulait. On tchait, dans ces Lettres,...
-

Sicles de Louis xiv et de Louis xv, 3

Voltaire - 1820
...que tout le livre portait sur un fondement faux : on attribuait adroitement toute la socit les opinions extravagantes de plusieurs jsuites espagnols...flamands; on les aurait dterres aussi bien chez des casuistcs dominicains et franciscains; mais c'tait aux seuls jsuites qu'on en voulait. On tchait,...
-

uvres compltes de Voltaire, 8

Voltaire - 1829
...que tout le livre portait sur nrt fondement faux. On attribuait adroitement toute la Socit les opinions extravagantes de plusieurs jsuites espagnols et flamands. On les aurait dterres aussi-bien chez des casuistes dominicaius et franciscains ; mais c'tait aux seuls jsuites qu'on...
-

Dictionnaire historique: ou, Biographie universelle des hommes ..., 15

Franois-Xavier Feller - 1836
...celui de Voltaire (Sicle de Louis XIV"). Il est vrai , dit cet auteur , que tout le livre porte faux. On attribuait adroitement toute la socit des opinions extravagantes de quelques jsuites espagnols et flamands. On les aurait dterres aussi bien chez les casuistes dominicains...
-

Dmonstrations vangliques, tr., reproduites intgralement ..., 3

Dmonstrations - 1843
...celui de Voltaire ( Sitcle de Louis XIV) : 11 est vrai, dit cet auteur, que tout le livre porte faux. On attribuait adroitement toute la socit des opinions extravagantes de quelques jsuites espagnols et flamands. On les aurait dterres aussi bien chez les casuistes dominicains...
-

Nouveau dictionnaire de la conversation; ou, Rpertoire universel ... sur le ...

1843
...moralistes malades? Voltaire n'est pas suspect; voici ses paroles : Tout le livre (les Provinciales) portait sur un fondement faux. On attribuait adroitement toute la socit les opinions extravagantes de plusieurs jsuites espagnols et flamands. On les aurait dterres...
-




  1. PDF