Google YouTube Gmail Drive »
 
" Quand on propose une loi dans l'assemble du peuple , ce qu'on leur demande n'est pas prcisment s'ils approuvent la proposition ou s'ils la rejettent, mais si elle est conforme ou non la volont gnrale, qui est la leur... "
uvres de J. J. Rousseau: avec des notes historiques - 253
Jean-Jacques Rousseau - 1819
-

Entendre raison: essai sur la philosophie pratique de Kant

Michle Cohen-Halimi - 2004 - : 380
...taient trangres l'une l'autre, mais bien plutt parce qu'elle les con-forme l'une l'autre : Quand on propose une loi dans l'assemble du Peuple, ce qu'on leur demande [aux citoyens] n'est pas prcisment s'ils approuvent la proposition ou s' ils la rejettent, mais...
-

Émile. Politique

Jean-Jacques Rousseau - 1857
...les membres de l'État est la volont gnrale; c'est par elle qu'ils sont citoyens et libres'. Quand on propose une loi dans l'assemble du peuple...l-dessus; et du calcul des voix se tire la dclaration del volont gnrale. Quand donc l'avis contraire au mien l'emporte , cela ne prouve autre chose...
-

The Collected Papers of Frederic William Maitland: Downing ..., 1

Frederic William Maitland - 1911 - : 497
...libres. Quand on propose une loi dans 1'assemblee du peuple, ce qu'on leur demande n'est pas precisement s'ils approuvent la proposition ou s'ils la rejettent; mais si elle est conforme ou non a la volonte ge'nerale qui est la leur; chacun en donnant son suffrage, dit son avis la-dessus, et...
-




  1. PDF