Google YouTube Gmail Drive »
 
" Beaumarchais dans la lettre qui courait le monde), pour des femmes qui se permettent de voir un spectacle qu'elles jugent malhonnte, pourvu qu'elles le voient en secret; je ne me prte point de pareilles fantaisies. J'ai donn ma pice au public... "
Mmoires historiques, littraires et critiques de Bachaumont, depuis l'anne ... - 128
Louis Petit de Bachaumont - 1808
-

Mmoires politiques et anecdotiques, indits, depuis 1743 jusqu'en 1789; tr ...

Friedrich Melchior baron von Grimm - 1830
...tout Paris, et qui porte le cachet du talent de l'auteur. Je n'ai aucune considration , monsieur le duc , pour des femmes qui se permettent de voir un spectacle qu'elles jugent malhon nte , pourvu qu'elles le voient en secret. Je ne me prte point de pareilles fantaisies....
-

Nouveaux mmoires secrets et indits, historiques, politiques ..., 2

Friedrich Melchior Freiherr von Grimm - 1834
...tout Paris, et qui porte le cachet du talent de l'auteur. Je n'ai aucune considration , monsieur le duc , pour des femmes qui se permettent de voir un spectacle qu'elles jugent malhon nte , pourvu qu'elles le voient en secret. Je ne me prte point de pareilles fantaisies....
-

Leons et modles d'loquence judiciaire

Pierre Antoine Berryer - 1838 - : 499
...des femmes qui voulaient voir Figaro sans tre vues. ie n'ai nulle considration , mon sieur le duc , pour des femmes qui se permettent de voir...pourvu qu'elles le voient en secret. Je ne me prte pas de pareilles fan taisles. J'ai donn ma pice au public pour l'amuser et > pour l'Instruire...
-

Le Plutarque franais, vies des hommes et femmes illustres de la ..., 7

Édouard Mennechet - 1840
...voulaicntvoirFigaro sans tre vues. Je n'ai nulle considration , monsieur le duc, rpondait Beaumarchais, pour des femmes qui se permettent de voir un spectacle qu'elles jugent malhon nte, pourvu qu'elles le voient en se crel ; je ne me prte pas de pareilles fantaisies....
-

France, Since 1830, 2

Thomas Raikes - 1841
...were anxious to witness the piece without being seen. "Monsieur le Due, " Je n'ai nulle consid6ration pour des femmes qui se permettent de voir un spectacle qu'elles jugent malhonn^te, pourvu qu'elles le voient en secret; je ne me prfete point a de pareilles fantaisies. "...
-

Revue de Paris, 7

1852
...n'ai nulle considration, monsieur le duc (disait Beaumarchaisdans la lettre qui courait le monde), pour des femmes qui se permettent de voir un spectacle...fantaisies. J'ai donn ma pice au public pour l'amuser et non pour l'instruire, non pour offrir des bgueules mitiges le plaisir d'en aller penser du bien...
-

Essais de littrature et de morale, 1

Saint-Marc Girardin - 1853
...pour des femmes qui voulaient voir Figaro sans tre vues : Je n'ai nulle considration , monsieur le duc, pour des femmes qui se permettent de voir...pourvu qu'elles le voient en secret ; je ne me prte pas de pareilles fantaisies. J'ai donn ma pice au public pour l'amuser et pour l'instruire,...
-

Causeries du Lundi, 6

Charles Augustin Sainte-Beuve - 1853 - : 441
...n'ai nulle considration , monsieur le duc (disait Beaumarchais dans la lellre qui courait le monde), pour des femmes qui se permettent de voir un spectacle...malhonnte, pourvu qu'elles le voient en secret; je ne me prle point de pareilles fantaisies. J'ai donn ma pice au public pour l'amuser et non pour...
-

Causeries du lundi, 5

Charles Augustin Sainte-Beuve - 1853
...considration , monsieur le duc (disait Beaumarchais dans la lettre qui courait le monde), pour des femmes-qui se permettent de voir un spectacle qu'elles jugent...malhonnte, pourvu qu'elles le voient en secret; je ne me prle point de pareilles fantaisies. J'ai donn ma pice au public pour l'amuser et non pour...
-

Essais de littrature et de morale, 1

Saint-Marc Girardin - 1853
...pour des femmes qui voulaient voir Figaro sans tre vues : Je n'ai nulle considration , monsieur le duc, pour des femmes qui se permettent de voir...spectacle qu'elles jugent malhonnte, pourvu qu'elles Je voient en secret ; je ne me prte pas de pareilles fantaisies. J'ai donn ma pice au public...
-




  1. PDF