Depuis le rvolution de 1789 jusqu' nos jours

Sagnier et Bray, 1844
 

 - 

.

232 - ... qu' des autorits locales mieux informes des besoins, et plus directement intresses la prosprit des tablissements placs sous leurs yeux. Que le droit de nommer toutes les places, concentr dans les mains d'un seul homme, en laissant trop de chances l'erreur et trop d'influence la faveur, affaiblissait le ressort de l'mulation et rduisait aussi les matres une dpendance mal assortie l'honneur de leur tat et l'importance de leurs fonctions.
427 - ... c'est un Dieu la fois vrai et rel , la fois substance et cause , toujours substance et toujours cause , n'tant substance qu'en tant que cause , et cause qu'en tant que substance ; c'est--dire, tant cause absolue , un et plusieurs , ternit et temps , espace et nombre, essence et vie , indivisibilit et totalit, principe , fin et milieu, au sommet de l'tre et son plus humble degr, infini et fini tout ensemble , triple enfin , c'est--dire , la fois Dieu , nature...
150 - Ceux qui seront choisis pour l'enseignement dans les sminaires, souscriront la dclaration faite par le clerg de France en 1682, et publie par un dit de la mme anne : ils se soumettront y enseigner la doctrine qui y est contenue ; et les vques adresseront une expdition en forme de cette soumission, au Conseiller d'tat charg de toutes les affaires concernant les 'cultes.
78 - ... que les thories se taisent devant les faits. Point d'instruction sans ducation, et point d'ducation sans morale et sans religion. Les professeurs ont enseign dans le dsert, parce qu'ou a proclam imprudemment qu'il ne fallait jamais parler de religion dans les coles. L'instruction est nulle depuis dix ans : il faut prendre la religion pour base de l'ducation.
326 - Voulant pourvoir l'excution des lois du royaume, de l'avis de notre conseil, nous avons ordonn et ordonnons ce qui suit : Art. /6r. A dater du 1" octobre prochain, les tablissements connus sous le nom d'coles secondaires ecclsiastiques, dirigs par des personnes appartenant une congrgation religieuse non autorise, et actuellement existant Aix, Billom, Bordeaux, Dole, Forcalquier, Montmorillon, SaintAcheul et Saint-Anne-d'Auray, seront soumis au rgime de l'Universit.
17 - D'ailleurs, un pouvoir qui interdirait d'enseigner une opinion contraire celle qui a servi de fondement aux lois tablies, attaquerait directement la libert de penser, contredirait le but de toute institution sociale, le perfectionnement des des lois, suite ncessaire du combat des opinions et du progrs des lumires.
121 - Sur la proposition des recteurs, l'avis des inspecteurs, et d'aprs une information faite par les conseils acadmiques , le grand-matre , aprs avoir consult le conseil de l'universit , pourra faire fermer les institutions et pensions o il aura t reconnu des abus graves et des principes contraires ceux que professe l'universit.
233 - Voulant nous mettre en tat de proposer le plus tt possible aux deux chambres les lois qui doivent fonder le systme de l'instruction publique en France, et pourvoir aux dpenses qu'il exigera, nous avons rsolu d'ordonner provisoirement les rformes les plus propres nous faire acqurir l'exprience et les lumires dont nous avons encore besoin pour atteindre ce but, et, en remplacement de la taxe du vingtime des frais...
126 - BASES DE L'ENSEIGNEMENT DANS LES ÉCOLES DE L'UNIVERSITÉ. Art. 38. Toutes les coles de l'Universit impriale prendront pour base de leur enseignement : 1 Les prceptes de la religion catholique; 2 La fidlit l'empereur, la monarchie impriale, dpositaire du bonheur des peuples, et la dynastie napolonienne, conservatrice de l'unit de la France et de toutes les ides librales proclames par les constitutions; 3...
8 - ... qui corrompent l'ducation domestique. Elle respectera donc ces ternelles convenances de la nature qui, mettant sous la sauvegarde de la tendresse paternelle le bonheur des enfants, laisse au pre le soin de prononcer sur ce qui leur importe davantage, jusqu'au moment o, soumis des devoirs personnels, ils ont le droit de se dcider eux-mmes.