Mmoires secrets de Bachaumont

 

 - 

.

-

173 - Modeste en ma couleur, modeste en mon sjour, Franche d'ambition, je me cache sous l'herbe; Mais si sur votre front je puis me voir un jour, La plus humble des fleurs sera la plus superbe.
140 - Qu'un peu de vin grossier et plat; Mais un gourmet l'a rendu digne Du palais le plus dlicat. Ma bague tait fort peu de chose, On la taille en beau diamant. Honneur l'enchanteur charmant Qui fit cette mtamorphose.
107 - Jsuite, sur l'athisme, et en marge il ya des notes et des rponses signes de sa main. Il avait crit deux lettres aux curs de son voisinage, pour leur faire part de ses sentimens. 11 leur dclare qu'il a consign au greffe...
146 - Dmontrez vos ennemis que vous pouvez avoir quelquefois le sens commun : cela les fchera, sans vous faire tort. Mes États vous offrent une retraite paisible ; je vous veux du bien, et je vous en ferai, si vous le trouvez bon. Mais si vous vous obstinez rejeter mon secours, attendez-vous que je ne le dirai personne.
146 - Vous avez renonc Genve, votre patrie ; vous vous tes fait chasser de la Suisse, pays tant vant dans vos crits ; la France vous a dcrt : venez donc chez moi. J'admire vos talens, je m'amuse de vos rveries, qui, soit dit en passant, vous occupent trop et trop long-temps. Il faut, la fin, tre sage et heureux. Vous avez fait assez parler de vous par des singularits peu convenables un vritable grand homme. Dmontrez vos...
292 - Mon nom devient plus connu chaque jour, Chaque jour il se multiplie En Sorbonne, l'Acadmie ; Dans le conseil des rois et dans le parlement : Par tout ce qui s'y fait, on le voit clairement. Embarrass de tant de rles, Ami lecteur, tu me cherches bien loin, Quand tu pourrais peut-tre, avec un peu de soin, Me rencontrer sur tes paules. Le mot de cette nigme est tte perruque.
148 - La Partie de Chasse de Henri IV, comdie en trois actes et en prose, par Coll, secrtaire ordinaire, lecteur de SAS Monseigneur le Duc d'Orlans, premier Prince du sang. Brest, de l'imprimerie de Michel, 18l4, ltt-8
112 - Hnault, chef de la dputation , voil encore votre ami qui fait des siennes. Le Dictionnaire venait de paratre. Le malheureux, dit le prsident ses confrres, il travaillait dans ce moment mme revenir en France. C'est ce qui a donn lieu au dsaveu envoy par M. de Voltaire l'Acadmie Franaise (i) , et que personne n'a cru.
280 - Rassurez-vous , monsieur, sur les inquitudes que vous avez l'gard de M. de Voltaire. Ce grand homme, accoutum dire qu'il se meurt depuis plus de cinquante ans , se porte merveille. Il se plaint d'tre sourd et aveugle. Le fait est qu'il lit encore sans lunettes , et qu'il a l'oue trs-fine. Il est sec et ingambe : il est peu courb. Le jour que j'ai eu l'honneur de le voir, il avait de gros souliers , des bas blancs rouls , une perruque naissante , des manchettes...
205 - Sous diffrents traits, tour tour, J'ai paru pour vous plaire; Mais vos regards , en ce jour, Je m'offre sans mystre : Reconnaissez en moi l'Amour, Qui cherche ici sa mre. Mais dans mon cur, en ce moment , Je sens un trouble natre ; Ici, chaque objet est charmant : Ah ! que le tour est tratre...