L'album, 7

Au Bureau de l'Album, 1823
 

 - 

.

-

324 - Il serait propos aussi de fonder et d'riger une chaire dont le professeur ne ferait autre chose toute l'anne que d'expliquer la jeunesse le billet d'enterrement de M. le duc de La Vauguyon ; sans quoi il est craindre que l'rudition ncessaire pour le bien entendre ne se perde insensiblement, et que ce billet ne devienne avec le temps le dsespoir des critiques. Le terme de juveigneur, par exemple, est peu connu.
325 - M. le duc d'Orlans est juveigneur de la maison de France. Ce mot est peut-tre une corruption du mot junior, dont les Csars du Bas-Empire appelaient ceux qu'ils associaient l'Empire. Sans le billet d'enterrement de M. de La Vauguyon, le terme de juveigneur allait se perdre dans l'obscurit des temps.
56 - Sophie tait d'une rare laideur; je n'ai jamais vu personne avoir l'air si effarouch; elle marchait d'une vitesse extrme, et pour reconnatre, sans les regarder, les gens qui se rangeaient sur son passage, elle avait pris l'habitude de voir de ct, la manire des livres. Cette princesse tait d'une si grande timidit qu'il tait possible de la voir tous les jours, pendant des annes, sans l'entendre prononcer un seul mot.
55 - ... n'avait prserv ces princesses des impressions funestes que la mre la moins instruite sait loigner de ses enfants. Un jardinier de l'abbaye mourut enrag; sa demeure extrieure tait voisine d'une chapelle de l'abbaye o l'on conduisit les princesses rciter les prires des agonisants. Les cris du moribond interrompirent plus d'une fois ces prires. Les gteries les plus ridicules se mlaient ces pratiques barbares. Madame Adlade, l'ane des princesses, tait imprieuse...
243 - Un jour d'hiver, il arriva que la reine, dj toute dshabille , tait au moment de passer sa chemise; je la tenais toute dplie; la dame d'honneur entre, se hte d'ter ses gants et prend la chemise. On gratte la porte , on ouvre : c'est...
58 - Un bruit terrible et absolument semblable celui du tonnerre, se fit entendre dans la premire pice de l'appartement : c'tait la foule des courtisans qui dsertaient l'antichambre du souverain expir, pour venir saluer la nouvelle puissance de Louis XVI. A ce bruit trange, MarieAntoinette et son poux reconnurent qu'ils allaient rgner, et...
282 - I vol. m-8. 3 dition 6 fr. CONSIDÉRATIONS sur les dernires rvolutions de l'Europe, par M. le marquis DE SALVO , i vol. in-8a 3 fr. CONTRE-RÉVOLUTION ( de la ) , ou de la restauration de l'ancienne noblesse et des anciennes supriorits sociales dans la France nouvelle, par M. GANILH , i vol.
241 - ... trs-froid ; que si le jus de l'animal se figeait dans l'espace d'un quart d'heure, l'animal tait rput gras ; que si le jus restait en huile, on pouvait le manger en tout temps sans inquitude. Madame Victoire...
60 - Andouill ; mais , pendant que j'oprerai, vous tiendrez la tte : votre charge vous l'ordonne. Le duc s'en alla sans mot dire, et le corps ne fut ni ouvert, ni embaum. Quelques serviteurs subalternes et de pauvres ouvriers restrent prs de ces restes pestifrs ; ils rendirent les derniers devoirs leur matre; les chirurgiens prescrivirent de verser de l'esprit-de-vin dans le cercueil.
244 - Elle m'a souvent racont de quelle manire touchante les ducs de Lorraine levaient les impts. Le prince souverain se rendait l'glise , me disait-elle ; aprs le prne il se levait , agitait son chapeau en l'air pour indiquer qu'il allait parler , et disait ensuite quelle tait la somme dont il avait besoin. Tel tait le zle des bons Lorrains , qu'on avait vu des hommes drober , l'insu de leurs femmes , le linge ou quelques ustensiles de mnage, et aller vendre ces objets pour...