Examen d'un crit intitul: Discours & rplique du comte de Mirabeau l'Assemble nationale, dans les sances des 20 et 22 mai, sur cette question: A qui la nation doit-elle dlguer le droit de la paix & de la guerre? avec une lettre d'envoi M.M. des administrateurs des dpartemens

Imprimerie nationale, 1790 - 85
 

 - 

.

1
8
2
12
3
38
4
42
5
44
6
58
7
70

-

75 - La nation franaise renonce entreprendre aucune guerre dans la vue de faire des conqutes, et n'emploiera jamais ses forces contre la libert d'aucun peuple.
21 - Vous tablirez par ce moyen une marche uniforme dans tous les cas ; et je vais dmontrer qu'il suffit que le concours du pouvoir lgislatif commence l'poque de la notification dont je viens de parler, pour concilier parfaitement l'intrt national avec le maintien de la force publique. Les hostilits sont donc ou commences ou imminentes. Quels sont alors les devoirs du pouvoir excutif ? Quels sont les droits du pouvoir lgislatif? Je viens de l'annoncer ; le pouvoir excutif doit...
73 - Le droit de la paix et de la guerre appartient la nation. La guerre ne pourra tre dcide que par un dcret du Corps Lgislatif, qui sera rendu sur la proposition formelle et ncessaire du Roi, et ensuite sanctionn par Sa Majest.
47 - Ne craignez-vous pas que votre force publique ne soit paralyse comme elle l'est en Pologne, en Hollande et dans toutes les rpubliques? Ne craignez-vous pas que cette lenteur n'augmente encore, soit parce que notre constitution prend insensiblement les formes d'une grande confdration, soit parce qu'il est invitable que les dpartemens n'acquirent une grande influence sur le corps lgislatif?
46 - Ne craignez-vous pas que le peuple, tant instruit que ses reprsentants dclarent la guerre en son nom, ne reoive par cela mme une impulsion dangereuse vers la dmocratie, ou plutt l'oligarchie; que le vu de la guerre et de la paix ne parte du sein des provinces, ne soit compris bientt dans les ptitions, et ne donne une grande masse d'hommes toute l'agitation qu'un objet aussi important est capable d'exciter ? Ne craignezvous pas que le Corps lgislatif, malgr sa sagesse, ne...
28 - ... celui de dlguer la royaut. Eh ! qu'importe en effet ces hommes , de placer ct de notre constitution une autorit sans bornes , toujours capable de la renverser? La chrissent-ils cette constitution? Est-elle leur ouvrage comme le ntre? Veulent-ils la rendre immortelle comme la justice et la raison? D'un autre ct , de ce que le concours du monarque , dans l'exercice...
61 - ... suggrer : mais si vous portez les dfiances du moment dans l'avenir, prenez garde qu' force d'exagrer les craintes , nous ne rendions les prservatifs pires que les maux , et qu'au lieu d'unir les citoyens par la libert , nous ne les divisions en deux partis toujours prts conspirer l'un contre l'autre. Si chaque pas on nous menace de la rsurrection du despotisme cras ; si l'on nous oppose sans cesse les dangers d'une...
55 - ... efforts que je veux parler, mais de ces hommes qui, faits pour tre libres, redoutent cependant les commotions du gouvernement populaire; de ces hommes qui, aprs avoir regard la permanence d'une assemble nationale comme la seule barrire du despotisme, regardent aussi la royaut comme une utile barrire contre l'aristocratie. Enfin, par rapport au roi, par rapport ses successeurs, quel sera...
65 - Mais ne pourrait-on pas faire concourir le corps lgislatif tous les prparatifs de guerre, pour en diminuer le danger? Ne pourrait-on pas les faire surveiller par un comit pris dans l'assemble nationale? Prenez garde: par cela seul nous confondrions tous les pouvoirs, en confondant l'action...
59 - ... cette force intrieure de manire faire une arme pour la libert publique, comme vous en avez une pour garantir vos frontires. Voyons maintenant s'il reste encore des objections que je n'aie pas dtruites dans le systme que je combats. Le Roi, dit-on, pourra donc faire des guerres injustes, des guerres anti-nationales?