Rflexions et menus propos d'un peintre genevois ou essai sur le beau dans les arts

Hachette, 1883 - 406
0
Google ʡ .
 

 - 

.


-

192 - Nox erat, et placidum carpebant fessa soporem Corpora per terras, silvaeque et saeva quierant Aequora, cum medio volvuntur sidera lapsu, Cum tacet omnis ager, pecudes, pictaeque volucres, 525 Quaeque lacus late liquidos, quaeque aspera dumis Rura tenent, somno positae sub nocte silenti Lenibant curas, et corda oblita laborum.
169 - L'observateur, aprs cela, passe l'examen des murs attribues Chimne, et les condamne. En quoi nous sommes entirement de son ct; car au moins ne peuton nier qu'elle ne soit, contre la biensance de son sexe, amante trop sensible, et fille trop dnature.
154 - Mais une fois que le procd est une langue, que le faire est style, et que le style de mon tablotin est celui d'un grand pote, pourquoi serais-je moqu? pourquoi serais-je niais plus que tels ou tels qui se pment propos de quatre vers du Tasse ou de Virgile, faonns, je ne sais comment, de manire signifier pas grand'chose? Virgile recommande fort que vous arrosiez vos prs quand la scheresse les brle. Était-ce la peine? En fait de neuf, j'aime autant mes trois porcs au soleil....
194 - Ecce autem duro fumans sub vomere taurus Concidit et mixtum spumis vomit ore cruorem, Extremosque ciet gemitus. It tristis arator, Maerentem abjungens fraterna morte juvencum, Atque opere in medio defixa relinquit aratra.
31 - ... tmoin?) il le conserve par affection, mme aprs qu'il est devenu infrieur ses jeunes rivaux. Si vous avez jamais voyag pied, n'avez-vous point senti natre en vous, et crotre avec les journes et les services, cette affection pour le sac qui prserve vos bardes, pour le bton, si simple soit-il, qui a aid votre marche et soutenu vos pas?
3 - Musae, quarum sacra fero ingenti percussus amore, accipiant caelique vias et sidera monstrent, defectus solis varios lunaeque labores; unde tremor terris, qua vi maria alta tumescant 480 obicibus ruptis rursusque in se ipsa residant, quid tantum Oceano properent se tingere soles hiberni, vel quae tardis mora noctibus obstet.
86 - Il faut que je me confesse : l'ne est de mes bons amis; j'aime sa socit, son commerce me rcre, et il ya dans son affaire je ne sais quoi qui excite ma sympathie et mon sourire. Je n'aurai point me reprocher en mourant de ne m'tre pas, en tout temps, arrt dans les foires, sur les places publiques, partout o s'est rencontr un ne regarder. Je parle ici de l'ne des champs, de cet ne flneur et laborieux, esclave sans tre asservi, sobre et sensuel, paisible...
171 - Un jour un plerin tait entr dans le monastre de Corvo, et se tenait en silence devant les religieux ; un d'eux lui demanda ce qu'il voulait et ce qu'il tait venu chercher; l'tranger, sans rpondre, contemplait les arcades et les colonnes du clotre. Le religieux lui demanda de nouveau ce qu'il cherchait; alors il tourna lentement la tte, et, regardant le religieux et ses frres, il rpondit : La paix ! Frapp de ce langage, le religieux le prit l'cart, et comprit quelques...
289 - Cette distinction ne peut se soutenir un seul instant, car aucune limite ne spare les attributs essentiels des attributs d'action : Dieu a des attributs ou il n'en a pas. S'il n'en a pas, tout est confusion et tnbres, et il n'est pas plus possible de dire ce qu'il n'est pas que de dire ce qu'il est ; il est tout et il n'est rien. Si, au contraire, il a des attributs qui nous permettent de nous faire de lui une ide quelconque, qui nous permettent de le distinguer, soit de l'univers , soit...