Revue dominicaine, 11

Couvent des Dominicans., 1905
 

 - 

.


-

95 - Il arriva qu'un jour de l'anne 1268 (1) la ville de Todi clbrait des jeux publics. La jeune pouse du jurisconsulte fut invite; elle prit place sur une estrade couverte de nobles femmes, pour jouir de la fte et pour en faire le plus aimable ornement. Tout coup l'estrade s'croule. Au bruit des madriers qui se brisent et des cris qui clatent, Jacques se prcipite, reconnat sa femme parmi les victimes, l'enlve encore palpitante, et veut la dlivrer de ses vtements. Mais elle,...
168 - Quiconque boit de cette eau aura encore soif; mais celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura plus jamais soif...
105 - ... quelque remde. Si nous avions affaire des personnes semblables nous, la coutume de notre pays et t de vous faire un prsent pour essuyer vos larmes, et un autre pour affermir votre courage. Mais nous avons bien vu que votre courage n'a pas t abattu sous les ruines de cette maison, et pas un de nous n'a vu mnis une demie-larme sur vos yeux pour pleurer sur vous-mmes la vue de cette infortune.
131 - Jsus lui dit: Ne me touche pas; car je ne suis pas encore mont vers mon Pre. Mais va trouver mes frres, et dis-leur que je monte vers mon Pre et votre Pre, vers mon Dieu et votre Dieu.
365 - Aujourd'hui, par une aberration commune, mais svrement punie , on veut unir au prestige des travaux srieux la jouissance des plaisirs vulgaires. On est homme du monde par del minuit, et l'on se rveille crivain, savant, magistrat, ministre mme, en attendant que la nature, accable de ce double fardeau, se venge du gnie lui-mme par un idiotisme qui attriste l'admiration , et que l'antiquit n'avait pas connu.
284 - Les adver saires de la vrit doivent tre convaincus par des exemples d'humilit , de patience , de religion et de toutes les vertus , non par le faste de la grandeur et le dploiement de la gloire du sicle. Armons-nous de la prire , et , faisant reluire en
274 - II te manque une chose; va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres, et tu auras un trsor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi.
218 - O ! de l'union fraternelle, Jour triomphant et radieux, Ah ! puisse ta flamme immortelle Remplir notre cur de ses feux : Oui, puisse cette union sainte, Qui fit nos anctres si grands, Garder toujours de toute atteinte L'avenir de leurs descendants. Les vieux chnes de la montagne O combattirent...
130 - II faut que le Fils de l'homme soit livr entre les mains des pcheurs, qu'il soit crucifi, et qu'il ressuscite le troisime jour.
81 - Notre logement tait si petit qu'en une chambre de seize pieds carrs, taient notre chur, notre parloir, nos cellules et notre rfectoire ; et, dans une autre petite salle, tait la classe pour les franaises et les filles sauvages.