Collection des mmoires relatifs la rvolution franaise ...

Saint Albin Berville, Franois Barrire
Baudouin frres, 1823
 

 - 

.

-

148 - Tout ce que vous voyez conspire vos dsirs ; Vos jours toujours sereins coulent dans les plaisirs ; L'empire en est pour vous l'inpuisable source : Ou , si quelque chagrin en interrompt la course , Tout l'univers, soigneux de les entretenir, S'empresse l'effacer de votre souvenir. Britannicus est seul : quelque ennui qui le presse , II ne voit dans son sort que moi qui s'intresse , Et n'a pour tous plaisirs , seigneur, que quelques pleurs Qui lui font quelquefois oublier ses malheurs.
376 - Assez longtemps les cabinets politiques ont notifi la mort de ceux qui ne furent grands que dans leur loge funbre ; assez longtemps l'tiquette des cours a proclam des deuils hypocrites.
376 - Ne serait-il pas digne de nous, messieurs, de nous unir cet acte religieux, de participer cet hommage rendu, la face de l'univers, et aux droits de l'homme et au philosophe qui a le plus contribu en propager la conqute sur toute la terre...
15 - ... toutes jambes, un grand nombre de chambres, et malgr son empressement elle n'avait souvent que le temps d'embrasser son pre, qui partait de l pour la chasse. Tous les soirs six heures Mesdames interrompaient la lecture que je leur faisais, pour se rendre avec les princes chez Louis XV : cette visite s'appelait le dbotter du roi , et tait accompagne d'une sorte d'tiquette.
235 - Eh ! que fait sa jeunesse , Lorsque de l'ge mr je lui vois la sagesse ? Profond dans ses desseins qu'il trace avec froideur, C'est pour les accomplir qu'il garde son ardeur. Il sait dfendre un camp et forcer des murailles , Comme un jeune soldat il aime les batailles; Comme un vieux gnral il sait les viter. Je me plais le suivre et mme l'imiter. J'admire sa prudence et j'aime son courage ; Avec ces deux vertus un guerrier n'a point d'ge (i).
189 - Sa majest, aprs m'avoir recommand le plus grand secret sur ce qu'elle allait me confier, me raconta que s'tant trouve seule avec le baron il avait commenc par lui dire des choses d'une galanterie qui l'avait jete dans le plus grand tonnement , et qu'il avait port le dlire jusqu' se prcipiter ses genoux en lui faisant une dclaration en forme. La reine ajouta qu'elle lui avait dit : Levez-vous, monsieur : le roi ignorera un tort qui vous ferait disgracier pour toujours...
194 - Il est vrai que tous les habitans de Versailles voulurent jouir de ces srnades, et que bientt il y eut foule depuis onze heures du soir jusqu' deux et trois heures du matin. Les fentres du rez-de-chausse, occup par Monsieur et Madame , restaient ouvertes, et la terrasse tait parfaitement claire par les nombreuses bougies allumes dans ces deux appartemens.
369 - Superficiel et incapable d'une application srieuse et profonde, mais dou d'une facilit de perception et d'intelligence qui dmlait dans un instant le nud le plus compliqu d'une affaire, il supplait dans les conseils, par l'habitude et la dextrit, ce qui lui manquait d'tude et de mditation.
156 - Grimm, on ne peut se dissimuler que la manire de juger de ce tribunal en premire instance ne soit bien diffrente de ce qu'elle tait autrefois, depuis qu'il est permis d'y applaudir comme ailleurs. Ci-devant l'on coutait dans le plus profond silence, et ce silence absolu , en marquant beaucoup de respect pour la prsence de Leurs Majests, laissait infiniment d'incertitude sur le sentiment que pouvait avoir prouv le plus grand nombre des spectateurs. Depuis que la reine a bien voulu...
29 - Il rpondit la princesse qu'il avait t dcid qu'en un semblable doute , aprs avoir fait cuire l'oiseau , il fallait le piquer sur un plat d'argent trs-froid : que si le jus de l'animal se figeait dans l'espace d'un quart d'heure...