Sances et travaux de l'Acadmie des sciences morales et politiques, compte rendu

 

 - 

.

-

37 - Mes enfants, je vous prviens que ce n'est pas moi. J'avais en une journe cent physionomies diverses, selon la chose dont j'tais affect.
123 - ... que l'embryon form de ces lments a pass par une infinit d'organisations et de dveloppements ; qu'il a eu, par succession, du mouvement, de la sensation, des ides, de la pense, de la rflexion, de la conscience, des sentiments, des passions, des signes, des gestes, des sons, des sons articuls, une langue, des lois, des sciences, et des arts...
470 - Prfet de prendre, pour toutes les communes du dpartement ou plusieurs d'entre elles et dans tous les cas o il n'y aurait pas t pourvu par les autorits municipales, toutes mesures relatives au maintien de la salubrit, de la sret et de la tranquillit publiques.
247 - Il n'ya qu'un seul grand individu, c'est le tout. Dans ce tout, comme dans une machine, dans un animal quelconque, il ya une partie que vous appellerez telle ou telle; mais quand vous donnerez le nom d'individu cette partie du tout, c'est par un concept aussi faux que si, dans un oiseau, vous donniez le nom d'individu l'aile, une plume de l'aile...
105 - Avez-vous jamais remarqu dans les raisonnements, les actions et la conduite de quelque homme que ce soit, plus d'intelligence, d'ordre, de sagacit, de consquence...
22 - ... pu rendre plus utile et plus glorieuse. Le sacrifice des talents au besoin serait moins commun, s'il n'tait question que de soi ; on se rsoudrait plutt boire de l'eau, manger des crotes et suivre son gnie dans un grenier ; mais pour une femme , pour des enfants , quoi ne se rsout-on pas ? Si j'avais me faire valoir, je ne leur dirais pas : j'ai travaill trente ans pour vous ; mais je leur dirais : j'ai renonc pour vous pendant trente ans la vocation de nature...
116 - Quelles que soient nos opinions, on a toujours des murs quand on passe les trois quarts de sa vie tudier; et je gage que ces moines athes sont les plus rguliers de leur couvent. Ce qui m'amusa beaucoup, ce furent les efforts de notre aptre du matrialisme pour trouver dans l'ordre ternel de la nature une sanction aux...
228 - ... que les choses tant ainsi, il existe une langue primitive, organique , physique et ncessaire, commune tout le genre humain , qu'aucun peuple au monde ne connat ni ne pratique dans la premire simplicit, que tous les hommes parlent nanmoins, et qui fait le premier fond du langage de tous les pays.
456 - Que ce qui est vrai l'gard de l'homme est vrai l'gard de l'ange et l'gard de Dieu mme ; que ce qui est injustice ou drglement l'gard de l'homme est aussi tel l'gard de Dieu mme : car tous les esprits, contemplant la mme substance intelligible, y dcouvrent ncessairement les mmes rapports de grandeur ou les mmes vrits spculatives.
110 - Mais voyez cela (dit-il en montrant d'une main le ciel, la tte leve, et avec le regard d'un inspir) : le lever du soleil, en dissipant la vapeur qui couvre la terre et en m'exposant la scne brillante et merveilleuse de la nature, dissipe en mme temps les brouillards de mon esprit. Je retrouve ma foi, mon Dieu, ma croyance en lui; je l'admire, je l'adore; et je me prosterne en sa prsence.