États, 1

Chez Devaux, libraire, au Palais royale, 1789
 

 - 

.

-

166 - L'Assemble nationale, considrant qu'appele fixer la constitution du royaume, oprer la rgnration de l'ordre public, et maintenir les vrais principes de la monarchie, rien ne peut empcher qu'elle ne continue ses dlibrations dans quelque lieu qu'elle soit force de s'tablir, et qu'enfin partout o ses membres sont runis, l est l'Assemble nationale...
54 - Dans cet tat de choses , qui replace les dputs des communes dans leur premire position, l'assemble juge qu'elle ne peut plus attendre dans l'inaction les classes privilgies , sans se rendre coupable envers la nation , qui a droit , sans doute, d'exiger d'elle un meilleur emploi de son temps.
74 - Nous venons, Messieurs, prcds du flambeau de la raison, conduits par l'amour du bien public, nous placer ct de nos concitoyens, de nos frres. Nous accourons la voix de la patrie...
55 - Messieurs, nous sommes chargs, par les dputs des communes de France, de vous prvenir qu'ils ne peuvent diffrer davantage de satisfaire l'obligation impose tous les reprsentants de la nation. Il est temps assurment que ceux qui annoncent cette qualit se reconnaissent par une vrification commune de leurs pouvoirs, et commencent enfin s'occuper de l'intrt national, qui...
228 - C'est la raison et la justice , c'est l'intrt de la patrie qui les appellent et qui nous en rpondent. Travaillons de concert la rgnration du royaume , au soulagement du peuple. Nous porterons la vrit au pied du trne, et sa voix sera entendue par un roi dont la religion peut tre surprise, mais dont les intentions sont justes et la bont inalt
405 - États-gnraux, qui s'tait attribu un nom et des pouvoirs qui ne peuvent appartenir qu' la runion des trois ordres ; voulant donner au Roi des preuves de leur dfrence...
56 - ... pour assister, concourir et vous soumettre comme eux la vrification commune des pouvoirs. Nous sommes en mme temps chargs de vous avertir que l'appel gnral de tous les bailliages convoqus se fera dans une heure;.
67 - Je n'ai pu voir sans peine et mme sans inquitude l'Assemble nationale que j'ai convoque pour s'occuper avec moi de la rgnration du royaume, livre une inaction qui, si elle se prolongeait, ferait vanouir les esprances que j'ai conues pour le bonheur de mes peuples et la prosprit de l'État.
90 - A quelque moment que les dputs absents se prsentent dans le cours de la session qui va s'ouvrir, elle dclare d'avance qu'elle les recevra avec joie et qu'elle s'empressera , aprs la vrification de leurs pouvoirs , de partager avec eux les grands travaux qui doivent procurer la rgnration de la France.
173 - L'esprit d'innovation menaait la constitution ; l'ordre de la noblesse a rclam les principes , il a suivi les luis et les usages. Les ministres de Votre Majest ont port, de sa part, aux confrences un plan de conciliation : Votre Majest a demand que ce plan ft accept, ou tout autre ; elle a permis d'y joindre les prcautions convenables. L'ordre de la noblesse les a prises, Sire, conformment aux vrais principes; il a...