Rimpression de l'ancien Moniteur: Assemble constituante

H. Plon, 1860
 

 - 

.

-

296 - ... au nouvel ordre de choses que les circonstances ont amen. Je l'habituerai ds ses premiers ans tre heureux du bonheur des...
297 - Vous qui pouvez influer par tant de moyens sur la confiance publique , clairez sur ses vritables intrts le peuple qu'on gare, ce bon peuple qui m'est si cher , et dont on m'assure que je suis aim quand on veut me consoler de mes peines. Ah ! s'il savait quel point je suis malheureux la nouvelle d'un injuste attentat contre les fortunes, ou d'un acte de violence contre les personnes , peut-tre il m'pargnerait cette douloureuse amertume.
289 - je jure de remplir mes fonctions avec exactitude, d'tre fidle la Nation, la Loi et au Roi, et de maintenir de tout mon pouvoir la Constitution dcrte par l'Assemble Nationale et sanctionne par le Roi.
95 - ... magnanimes d'une cit dtruite ou dsole, ou gnreux dfenseurs de l'humanit souffrante, rclamer des droits viols ou mconnus? Non, messieurs; ceux qui se prsentent vous ne sont que les champions plus intresss encore qu'audacieux d'un systme qui valut la France deux cents ans d'oppression publique et particulire, politique et fiscale, fodale et judiciaire ; et leur esprance est de faire revivre ou regretter ce systme. Espoir coupable, dont le ridicule est...
193 - Le corps du supplici sera dlivr sa famille, si elle le demande. Dans tous les cas, il sera admis la spulture ordinaire, et il ne sera fait sur le registre aucune mention du genre de mort.
297 - ... l'histoire de cet empire ! Elle le sera , je l'espre , si mes vux ardens , si mes instantes exhortations peuvent tre un signal de paix et de rapprochement entre vous. Que ceux qui s'loigneraient encore d'un esprit de concorde devenu si ncessaire , me fassent le sacrifice de tous les souvenirs qui les affligent ; je les paierai par ma reconnaissance et mon affection.
296 - J'aurais bien aussi des pertes compter, si, au milieu des plus grands intrts de l'État, je m'arrtais des calculs personnels ; mais je trouve une compensation qui me suffit, une compensation pleine et entire dans l'accroissement du bonheur de la nation, et c'est du fond de mon cur que j'exprime ici ce sentiment.
296 - Je les ai garantis, par une continuelle vigilance, de l'influence funeste que pouvaient avoir sur eux les circonstances malheureuses au milieu desquelles vous vous trouviez placs. Les horreurs de la disette que la France avait redouter l'anne dernire, ont t loignes par des soins multiplis et des approvisionnements immenses.
42 - Les finances des offices supprims seront liquides et rembourses, savoir : des deniers communs de la ville, s'il est justifi que ces finances aient t verses dans sa caisse; et par le Trsor public, s'il est justifi qu'elles aient t payes au roi.
183 - L'imprimerie a chang le sort de l'Europe; elle changera la face du monde. Je la considre comme une nouvelle facult ajoute aux plus belles facults de l'homme; par elle, la libert cesse d'tre resserre dans de petites agrgations rpublicaines; elle se rpand sur les royaumes, sur les empires. L'imprimerie est, pour l'immensit de l'espace, ce qu'tait la voix de l'orateur sur la place publique d'Athnes et de Rome; par elle, la pense de l'homme de gnie se porte la fois...