Histoire de France pendant le XVIIIe sicle, 6

 

 - 

.

-

154 - Je ne vous ai point appels , comme faisaient mes prdcesseurs , pour vous faire approuver mes volonts ; je vous ai fait assembler pour recevoir vos conseils, pour les croire , pour les suivre , bref , pour me mettre en tutelle entre vos
153 - Par la grce divine, par les prires et par les bons conseils de mes serviteurs qui ne font profession des armes, par l'pe de ma brave et gnreuse noblesse, de laquelle je ne distingue...
236 - osaient esprer que votre majest n'aurait plus recours une formalit contraire aux lois du royaume. Je la supplie de permettre que je dpose dans le sein de la cour la d claration que je regarde cet enregistrement
73 - Prouse faire usage de la supriorit de ses armes sur celles des peuples sauvages, pour se procurer, malgr leur opposition, les objets ncessaires la vie, tels que des subsistances, du bois, de l'eau, il n'userait de la force qu'avec la plus grande modration et punirait avec une extrme rigueur ceux de ses gens qui auraient outrepass ses ordres. Dans tous les autres cas, s'il ne peut obtenir l'amiti des sauvages par...
160 - Oui, Messieurs, c'est dans les abus mmes que se trouve un fonds de richesses que l'État a droit de rclamer, et qui doivent servir rtablir l'ordre. C'est dans la proscription des abus que rside le seul moyen de subvenir tous les besoins. C'est du sein mme du dsordre que doit jaillir une source fconde, qui fertilisera toutes les parties de la monarchie.
73 - Si des circonstances imprieuses qu'il est de la prudence de prvoir dans une longue expdition, obligeaient jamais le sieur de La Prouse faire usage de la supriorit de ses armes sur celles des peuples sauvages, pour se procurer, malgr leur opposition, les objets ncessaires la vie, tels que des subsistances, du bois, de l'eau, il n'userait de la force qu'avec la plus grande modration et punirait avec une extrme rigueur ceux de ses gens qui auraient outrepass ses ordres.
157 - Je dois l'avouer, et je n'ai eu garde d'en rien dguiser, le dficit annuel est trs-considrable. J'en ai fait voir au roi l'origine, les progrs et les causes. Son origine est fort ancienne : le dficit en France existe depuis des sicles. Le systme de Law, en bouleversant les fortunes particulires, devait du moins rtablir le niveau dans les finances de l'État : ce but a t manqu , et mme sous...
205 - États aient t donns un autre. Si l'injustice ne l'en avait pas priv, il aurait dpens pendant quelque temps sur des sangliers, et peut-tre des braconniers , son...
153 - Je vous ai assembls pour recevoir vos conseils, pour les croire, pour les suivre, bref, pour me mettre en tutelle entre vos mains, envie qui ne prend...
157 - ... aux demandes ^ on ne veut pas croire qu'elle en rejette la plus grande partie; parce qu'elle tche d'adoucir l'amertume des refus, on la juge incapable de refuser ; parce qu'elle n'a pas l'utile et commode rputation d'inflexibilit , on lui refuse celle d'une sage retenue ; et souvent , tandis que par une application assidue tous les dtails d'une...