Histoire des sectes religieuses qui sont nes, se sont modifies, se sont teintes dans les diffrentes contres du globe depuis le commencement du sicle dernier jusqu' l'poque actuelle, 1

Baudouin, 1828
 

 - 

.

-

98 - L'athisme est aristocratique. L'ide d'un grand tre qui veille sur l'innocence opprime et qui punit le crime triomphant est toute populaire.
124 - ... lieu le 22 septembre 1792 de l're vulgaire, jour o le soleil est arriv l'quinoxe vrai d'automne en entrant dans le signe de la balance 9 heures 18 minutes 30 secondes du matin pour l'observatoire de Paris.
99 - Il met au premier rang de ces devoirs de dtester la mauvaise foi et la tyrannie, de punir les tyrans et les tratres, de secourir les malheureux, de respecter les faibles, de dfendre les opprims, de faire aux autres tout le bien qu'on peut, et de n'tre injuste envers personne.
236 - Ne craignez point ceux qui tuent le corps , et qui ne peuvent tuer l'me ; mais craignez plutt celui qui peut perdre et l'me et le corps dans l'enfer.
244 - Afin que la libert des cultes existe dans toute sa plnitude , il est dfendu qui que ce soit de prcher , ou d'crire pour favoriser quelque culte ou opinion religieuse que ce puisse tre.
30 - Aux saints cantiques qui faisaient retentir les votes sacres en votre honneur succdent des chants lubriques et profanes ! Et toi, divinit infme du paganisme , impudique Vnus, tu viens ici mme prendre audacieusement la place du Dieu vivant, t'asseoir sur le trne du Saint des saints, et recevoir l'encens coupable de tes nouveaux adorateurs !
71 - Agissant d'aprs les principes sacrs qui me sont chers, et que je vous dfie de me ravir, j'ai tch de faire du bien dans mon diocse: je reste vque pour en faire encore, j'invoque la libert des cultes.
232 - Les pharisiens l'accusent de violer le sabbat, de violer leur tradition; il leur rpond que le sabbat est fait pour l'homme et non l'homme pour le sabbat *, et sous leur prtendue tradition il leur reproche d'touffer la loi mme de Dieu5.
74 - J'ai toujours applaudi dans mon cur vos principes. Pardon, cher abb, si je vous ai induit en erreur. Je vous prie de ne pas me refuser les derniers secours de votre ministre en vous transportant la porte de la Conciergerie, sans vous compromettre, et, ma sortie, de me donner l'absolution de mes pchs, sans oublier le prambule : ab omni vinculo excommunicationis.
175 - Il sera institu des ftes pour rappeler l'homme la pense de la Divinit et la dignit de son tre.