Histoire de l'expedition de Russie, 1

 

 - 

.

-

166 - Elle ne veut donner aucune explication de son trange conduite, que les aigles franaises n'aient repass le Rhin, laissant par l nos allis sa discrtion.
372 - Napolon, empereur des Franais, roi d'Italie, protecteur de la confdration du Rhin, mdiateur de la confdration Suisse, etc., etc. Sur le rapport de notre ministre de l'Intrieur; Notre Conseil d'État entendu, Nous avons dcrt et dcrtons ce qui suit : Art. 1".
154 - Gallicie cder sera dtermine d'aprs la base combine de la population, de l'tendue, des revenus, de sorte que l'estimation des deux objets de l'change ne soit pas rgle par l'tendue du territoire seulement , mais par sa valeur relle.
167 - Elle nous place entre le dshonneur et la guerre : le choix ne saurait tre douteux. Marchons donc en avant! Passons le Nimen ! Portons la guerre sur son territoire ! La seconde guerre de Pologne sera glorieuse aux...
152 - Les prsents articles resteront secrets et ne pourront tre rendus publics, ni communiqus aucun cabinet par l'une des parties contractantes sans le consentement de l'autre.
215 - ... quise. Vous allez cueillir des lauriers dignes de vous-mmes et de vos anctres. Le souvenir de leur valeur , l'clat de leur renomme , vous engagent surpasser l'un et l'autre par la gloire de vos actions ! Les ennemis de votre pays connaissent dj la valeur de votre bras. Allez donc dans l'esprit de vos pres , et an...
184 - L'empereur des Franais, en attaquant subitement notre arme Kowno, a le premier dclar la guerre. Ainsi voyant que rien ne peut le rendre accessible au dsir de conserver la paix, il ne nous reste plus, en invoquant notre secours le Tout-puissant, tmoin et dfenseur de la vrit, qu' opposer nos forces aux forces de l'ennemi. Il ne m'est pas ncessaire de rappeler aux...
143 - Comts aux voques de Rome, il ne les leur donna qu' titre de fiefs et pour le bien de ses États, et que par cette donation Rome ne cessa pas de faire partie de son empire...
143 - Considrant enfin que tout ce que nous avons propos pour concilier la sret de nos armes, la tranquillit et le bien-tre de nos peuples, la dignit et l'intgrit de notre Empire, avec les prtentions temporelles des souverains pontifes , a t propos en vain ; Nous avons dcrt et dcrtons ce qui suit : Art.
154 - Si, le cas arrivant, il entre dans les convenances de l'empereur d'Autriche de cder, pour tre runie au royaume de Pologne , une partie de la Gallicie en change des provinces illyriennes , SM l'empereur des Franais s'engage, ds prsent , consentir cet change.