Journal de ce qui s'est pass la tour du Temple, pendant la captivit de Louis XVI, roi de France

De l'imprimerie de Baylis, 1798 - 239
 

 - 

.

1
3
2
5
3
12
4
19
5
25
6
28
7
33
8
55
9
69
10
91
11
99
12
103
13
109

-

99 - Dans la situation o sont encore les choses je craindrais de les compromettre si je parlais plus explicitement ; mais je recommande spcialement mon fils de chercher les occasions de pouvoir les reconnatre.
99 - ... matre de soi ; et je prie mon fils, s'il en trouve l'occasion, de ne songer qu' leur malheur.
99 - Je prie MM. de Malesherbes, Tronchet et Desze, de recevoir ici tous mes remercments, et l'expression de ma sensibilit, pour tous les soins et les peines qu'ils se sont donns pour moi. Je finis en dclarant devant Dieu, et prt paratre devant lui, que je ne me reproche aucun des crimes qui sont avancs contre moi.
96 - Je laisse mon me Dieu, mon crateur ; je le prie de la recevoir dans sa misricorde, de ne pas la juger...
85 - ... de celui qui fut mon matre, dans le temps que cette fonction tait ambitionne par tout le monde; je lui dois le mme service, lorsque c'est une fonction que bien des gens trouvent dangereuse. Si je connaissais un moyen possible pour lui faire connatre mes dispositions, je ne prendrais pas la libert de m'adresser vous. J'ai pens que, dans la place que vous occupez, vous aurez plus de moyens que personne pour lui faire passer cet avis.
20 - La tte d'Antoinette ne vous appartient pas, les dpartements y ont des droits ; la France a confi la garde de ces grands coupables la ville de Paris : c'est vous de nous aider les garder, jusqu' ce que la justice nationale venge le peuple.
118 - Vous nous le promettez ? rptrent-ils tous ensemble. Oui, je vous le promets. Pourquoi pas sept heures ? dit la reine. Eh bien ! oui, sept heures, rpondit le roi : adieu...
111 - La Convention nationale dclare nul l'acte de Louis Capet, apport la barre par ses conseils, qualifi d'appel la nation du jugement contre lui rendu par la Convention ; dfend qui que ce soit d'y donner aucune suite , peine d'tre poursuivi et puni comme coupable d'attentat contre la sret gnrale de la rpublique.
99 - Hue , que leur vritable attachement pour moi avait ports s'enfermer avec moi dans ce triste sjour, et qui ont pens en tre les malheureuses victimes. Je lui recommande aussi Clry, des soins duquel j'ai eu tout lieu de me louer depuis qu'il est avec moi.
98 - Dieu particulirement de jeter des yeux de misricorde sur ma femme, mes enfants et ma sur, qui souffrent depuis longtemps avec moi, de les soutenir par sa grce s'ils viennent me perdre, et tant qu'ils resteront dans ce monde prissable.