Bibliothque des mmoires relatifs l'histoire de France pendant le 18e et le 19e sicle, 10

1849
 

 - 

.

-

233 - ... j'ai donn ordre aux troupes de s'loigner de Paris et de Versailles. Je vous autorise et vous invite mme faire connatre mes dispositions la capitale.
53 - Sophie tait d'une rare laideur ; je n'ai jamais vu personne avoir l'air si effarouch ; elle marchait d'une vitesse extrme, et, pour reconnatre, sans les regarder, les gens qui se rangeaient sur son passage, elle avait pris l'habitude de voir de ct, la manire des livres. Cette princesse tait d'une si grande timidit, qu'il tait possible de la voir tous les jours, pendant des annes, sans l'entendre prononcer un seul mot.
372 - Alors le roi, coupant sa volaille et ayant ordonn Molire de s'asseoir, lui sert une aile, en prend en mme temps une pour lui , et ordonne que l'on introduise les entres familires, qui se composaient des personnes les plus marquantes et les plus favorises de la cour. Vous me voyez, leur dit le roi, occup dfaire manger Molire, que mes valets de chambre ne trouvent pas assez bonne compagnie pour eux.
355 - ... tion; bien d'autres priront aprs nous. Tout le monde a contribu notre perte ; les novateurs comme des fous , d'autres comme des ambitieux pour servir leur fortune, car le plus forcen des jacobins voulait de l'or et des places , et la foule attend le pillage. Il n'ya pas un patriote dans toute cette infme horde; le parti des migrs avait ses brigues et ses projets ; les trangers vou laient profiter des dissensions de la France : tout le monde a sa part...
236 - ... de ramener l'ordre et le calme. Je sais qu'on a donn d'injustes prventions ; je sais qu'on a os publier que vos personnes n'taient pas en sret.
240 - ... prts. Elle crivit un discours de quelques lignes pour l'Assemble', voulant s'y rendre avec sa famille, son palais et son service, si le roi tait retenu prisonnier dans Paris. Elle apprenait ce discours ; je me souviens qu'il commenait par ces mots : Messieurs, je viens vous remettre l'pouse et la famille de votre souverain ; ne souffrez pas que l'on dsunisse sur la terre ce qui a t uni dans le ciel. En rptant ce discours, sa voix tait coupe par ses larmes...
372 - On dit que vous faites maigre chre ici , Molire , et que les officiers de ma chambre ne vous trouvent pas fait pour manger avec eux. Vous avez peut-tre faim; moi-mme je m'veille avec un trs-bon apptit : mettez-vous cette table , et qu'on me serve mon en cas de nuit.
270 - ... titre. Elle avait acquis la preuve que ce ministre tait devenu son plus cruel ennemi , et qu'il se servait pour noircir son caractre, des moyens les plus vils et les plus criminels. Je puis attester que j'ai vu dans les mains de la reine un manuscrit des mmoires infmes de la femme Lamotte, qu'on lui avait apport de Londres, et qui tait corrig, de la main mme de M. de...
67 - ... les principes de la philosophie moderne , et cependant tenant plus qu'aucun ecclsiastique la hirarchie du clerg , vain , bavard , fin et brusque la fois , fort laid et affectant l'homme singulier; traitant les gens les plus levs comme ses gaux , quelquefois mme comme ses infrieurs , l'abb de Vermond recevait des ministres et des vques dans son bain , mais disait en mme temps que le cardinal Dubois avait t un sot: qu'il fallait qu'un homme de sa sorte , parvenu...
202 - ... taient dj placs en face d'eux , et sur la table tait pos un norme manuscrit en plusieurs cahiers ; le roi me dit : C'est la comdie de Beaumarchais , il faut que vous nous la lisiez; il y aura des endroits bien difficiles cause des ra tures et des renvois; je l'ai dj parcourue , mais je veux que la reine connaisse cet ouvrage. Vous ne parlerez personne de la lecture que vous allez