Revue rtrospective, ou Bibliothque historique [ed. by J.A. Taschereau].

Jules Antoine Taschereau
1837
 

 - 

.

-

94 - Lgislatures prcdentes ; de maintenir, au surplus, de tout leur pouvoir la Constitution du Royaume, dcrte par l'Assemble Nationale constituante, aux annes 1789, 1790 et 1791, et d'tre en tout fidles la Nation, la Loi et au Roi.
355 - Je vous pouse, Agns, et cent fois la journe Vous devez bnir l'heur de votre destine, Contempler la bassesse o vous avez t, Et dans le mme temps admirer ma bont...
47 - Vos satellites ont fait couler leur sang, et vous n'avez loign cette arme que lorsque la prise de la Bastille et l'insurrection gnrale vous ont appris que le peuple tait victorieux. Les discours que vous avez tenus les 9...
69 - Vous avez favoris dans les colonies le maintien du gouvernement absolu. Vos agens y ont partout foment le trouble et la contre-rvolution qui s'y est opre la mme poque o ell-e devait s'effectuer en France , ce qui indique assez que votre main conduisait cette trame.
60 - Vous avez pay vos ci-devant gardes-du-corps Coblentz : les registres de Septeuil en font foi ; et plusieurs ordres , signs de vous , constatent que vous avez fait passer des sommes considrables Bouill, Rochefort, La Vauguyon , Choiseul- Beaupr , Hamilton , et la femme Polignac. Qu'avez-vous rpondre?
68 - Calonne ; et tel a t le succs de votre conspiration, que les places de Longwy et de Verdun ont t livres aussitt que les ennemis ont paru.
297 - J'ai l'honneur d'tre trs parfaitement, Monsieur, Votre trs humble et trs obissant serviteur,
49 - Vous avez longtemps refus de reconnatre la dclaration des droits de l'homme ; vous avez augment du double le nombre de vos gardes du corps, et appel le rgiment de Flandre Versailles ; vous avez permis que dans des orgies faites sous vos yeux la cocarde nationale ft foule aux pieds, la cocarde blanche arbore, et la nation blasphme. Enfin, vous avez ncessit une nouvelle...
127 - Le prsident donne lecture d'une lettre de M. le ministre de l'instruction publique, qui...
114 - Assemble dans la capitale du royaume, aucun sacrifice personnel ne lui a cot ; il n'aurait pas mme argu de la nullit dont le dfaut absolu de libert entache toutes les dmarches qu'il a faites depuis le mois d'octobre 1789, si cet espoir et t rempli.