Oeuvres de Fnlon, 18

 

 - 

.

-

5 - Notre Pre qui tes aux cieux ; que votre nom soit sanctifi ; que votre rgne arrive ; que votre volont soit faite sur la terre comme au ciel. Donnez-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour ; pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons ceux qui nous ont offenss ; et ne nous laissez pas succomber la tentation ; mais dlivrez-nous du mal.
5 - Je crois en Dieu, le Pre tout-puissant, Crateur du ciel et de la terre, et en Jsus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur, qui a t conu du Saint-Esprit...
379 - Vous aimerez le Seigneur votre Dieu de tout votre cur, de toute votre me, de toutes vos forces et de tout votre esprit , et votre prochain comme vous-mme.
263 - ... il nous a connus, il nous a prpar ses biens ; il nous a aims et choisis ds l'ternit. Quand il nous arrive quelque bien nouveau, il dcoule de cette ancienne source : Dieu n'a jamais de volont nouvelle sur nous :.il ne change point; c'est nous qui changeons. Quand nous sommes justes et bons, nous lui sommes conformes et agrables ; quand nous quittons la justice et que nous cessons d'tre bons , nous cessons de lui tre conformes et de lui plaire. C'est une rgle immuable de...
344 - De l vient que Dieu te ce qu'il avoit donn. Mais il ne l'te pas pour en priver toujours ; il l'te pour le mieux donner, et pour le rendre sans l'impuret de cette appropriation maligne que nous en faisons sans nous en apercevoir. La perte du don sert nous ter la proprit ; et, la proprit tant te, le don est rendu au centuple.
84 - Venez moi , vous tous qui tes chargs , et je vous soulagerai. Prenez mon joug sur vous , et apprenez de moi que je suis doux et humble de cur, et vous trouverez le repos de vos mes , car mon joug est doux, et mon fardeau lger.
416 - ... de l'Ocan. En faisant l'univers , sa sagesse a mesur et pes jusqu'au dernier atome. C'est lui qui en chaque moment produit et renouvelle le souffle de vie qui nous anime ; c'est lui qui a compt nos jours , qui tient dans ses puissantes mains les clefs du tombeau pour le fermer ou pour l'ouvrir. Ce qui nous frappe le plus n'est rien aux yeux de Dieu : un peu plus ou un peu moins de vie sont des diffrences qui disparoissent en prsence de son ternit.
187 - Dieu, qui on sacrifie tous les mouvements irrguliers de la nature. Voil l'adoration en esprit et en vrit que Jsus-Christ et son Pre cherchent. Tout le reste n'est qu'une religion en crmonie , et plutt l'ombre que la vrit du christianisme. Vous me demanderez sans doute par quels moyens on peut parvenir se conserver dans cette puret d'intention , dans une vie si commune, et qui parait si amuse.
225 - On voudroit le servir, condition de ne lui donner que des paroles et des crmonies , et encore des crmonies courtes, dont on est bientt lass et...
361 - ... c'est Dieu augmenter quand il lui plaira, cette facilit sensible de conserver sa prsence. Souvent il nous l'te pour nous avancer; car cette facilit nous amuse par trop de rflexions: ces rflexions sont des distractions vritables qui interrompent le regard simple et direct de Dieu , et qui par-l nous retirent des tnbres de la pure foi.