Oeuvres de Condorcet: Mlanges de litrature et de philosophie

 

 - 

.

-

536 - Que si quelqu'un aprs avoir reconnu publiquement ces mmes dogmes, se conduit comme ne les croyant pas, qu'il soit puni de mort; il a commis le plus grand des crimes, il a menti devant les lois.
54 - Je serai craint, ha mme de la plus grande partie de la cour, de tout ce qui sollicite des grces. On m'imputera tous les refus; on me peindra comme un homme dur, parce que j'aurai reprsent Votre Majest qu'elle ne doit pas enrichir mme ceux qu'elle aime , aux dpens de la subsistance de son peuple. Ce peuple auquel je me serai sacrifi est si ais tromper, que peut-tre j'encourrai sa haine par les mesures mmes que je prendrai pour le dfendre contre la vexation.
309 - Le Nil a vu sur ses rivages Les noirs habitants des dserts Insulter, par leurs cris sauvages, L'astre clatant de l'univers. Cris impuissants, fureurs bizarres! Tandis que ces monstres barbares Poussaient d'insolentes clameurs, Le dieu, poursuivant sa carrire, Versait des torrents de lumire Sur ses obscurs blasphmateurs.
54 - Je serai calomni, et peut-tre avec assez de vraisemblance pour m'ter la confiance de Votre Majest. Je ne regretterai point de perdre une place laquelle je ne m'tais jamais attendu. Je suis prt la remettre Votre Majest ds que je ne pourrai plus esprer de lui...
49 - Je me borne en ce moment, Sire, vous rappeler ces trois paroles : Point de banqueroute; Point d'augmentation d'impts ; Point d'emprunts. Point de banqueroute, ni avoue, ni masque par des rductions forces. Point d'augmentation d'impts : la raison en est dans la situation de vos peuples, et encore plus dans le cur de Votre Majest. Point...
156 - ... tendre et profonde que le nom, que la vue de M. Turgot excitaient dans cet illustre vieillard. Nous l'avons vu, au milieu des acclamations publiques, accabl sous le poids des couronnes que lui prodiguait la nation, se prcipiter au devant de M.
277 - Il ne tombe jamais en hiver sur la terre. J'ai six mois pour le moins me moquer des Dieux, Ensuite je ferai ma paix avec les Cieux.
301 - Chaque jour est un bien que du ciel je reoi; Jouissons aujourd'hui de celui qu'il nous donne. Il n'appartient pas plus aux jeunes gens qu' moi, Et celui de demain n'appartient personne.
52 - ... et parce qu'on doit s'attendre aux embarras multiplis que feront natre les manuvres et les cris des hommes de toute espce intresss soutenir les abus, car il n'en est point dont quelqu'un ne vive.
54 - J'aurai lutter mme contre la bont naturelle, contre la gnrosit de Votre Majest et des personnes qui lui sont le plus chres. Je serai craint, ha mme, de la plus grande partie de la cour, de tout ce qui sollicite des grces. On m'imputera tous...