uvres compltes, avec des examens sur chaque pice, prcdes de sa vie et de son loge, par Laharpe, 3

 

 - 

.

-

137 - Comment en un plomb vil l'or pur s'est-il chang? Quel est dans le lieu saint ce pontife gorg? Pleure, Jrusalem, pleure, cit perfide, Des prophtes divins malheureuse homicide! De son amour pour toi ton Dieu s'est dpouill; Ton encens ses yeux est un encens souill. O menez-vous ces enfants et ces femmes?
168 - Je vois d'Ochozias et le port et le geste; Tout me retrace enfin un sang que je dteste. David, David triomphe : Achab seul est dtruit. Impitoyable Dieu, toi seul as tout conduit ! C'est toi qui, me flattant d'une vengeance aise, M'as vingt fois en un jour moi-mme oppose : Tantt pour un enfant excitant mes remords, Tantt m'blouissant de tes riches trsors, Que j'ai craint de livrer aux flammes, au pillage.
106 - Tremble, m'at-elle dit, fille digne de moi; Le cruel Dieu des Juifs l'emporte aussi sur toi. Je te plains de tomber dans ses mains redoutables, Ma fille. En achevant ces mots pouvantables, Son ombre vers mon lit a paru se baisser; Et moi, je lui tendais les mains pour l'embrasser ; Mais je n'ai plus trouv qu'un horrible mlange D'os et de chair meurtris, et trans dans la fange.
88 - Du zle de ma loi que sert de vous parer? Par de striles vux pensez-vous m'honorer? Quel fruit me revient-il de tous vos sacrifices? Ai-je besoin du sang des boucs et des gnisses? Le sang de vos rois crie, et n'est point cout. Rompez , rompez tout pacte avec l'impit ; Du milieu de mon peuple exterminez les crimes : Et vous viendrez alors m'immoler vos victimes.
149 - Entre le pauvre et vous vous prendrez Dieu pour juge ; Vous souvenant, mon fils, que, cach sous ce lin, Comme eux vous ftes pauvre, et comme eux orphelin.
99 - Vous qui ne connaissez qu'une crainte servile, Ingrats, un Dieu si bon ne peut-il vous charmer? Est-il donc vos curs, est-il si difficile Et si pnible de l'aimer? L'esclave craint le tyran qui l'outrage ; Mais des enfants l'amour est le partage.
105 - Ni vous rendre raison du sang que j'ai vers : Ce que j'ai fait, Abner, j'ai cru le devoir faire. Je ne prends point pour juge un peuple tmraire Quoi que son insolence ait os publier, Le ciel mme a pris soin de me justifier. Sur d'clatants succs ma puissance tablie A fait jusqu'aux deux mers respecter Athalie; Par moi Jrusalem gote...
137 - Le Seigneur a dtruit la reine des cits : Ses prtres sont captifs, ses rois sont rejets. Dieu ne veut plus qu'on vienne ses solennits. Temple, renverse-toi. Cdres, jetez des flammes. Jrusalem, objet de ma douleur, Quelle main en un jour t'a ravi tous tes charmes?
15 - Cependant mon amour pour notre nation A rempli ce palais de filles de Sion , Jeunes et tendres fleurs par le sort agites, Sous un ciel tranger comme moi transplantes. Dans un lieu spar de profanes tmoins, Je mets les former mon tude et mes soins ; Et c'est l que, fuyant l'orgueil du diadme, Lasse des vains honneurs et me cherchant moi-mme, Aux pieds de l'Éternel je viens m'humilier, Et goter le plaisir de me faire oublier.
112 - Votre pre ? JOAS. Je suis, dit-on, un orphelin Entre les bras de Dieu jet ds ma naissance, Et qui de mes parents n'eus jamais connaissance. ATHALIE. Vous tes sans parents ? JOAS. Ils m'ont abandonn.