Des lments de l'tat ou cinq questions concernant la religion, la philosophie, l'art et la politique, 2

 

 - 

.

-

295 - Que si quelqu'un, aprs avoir reconnu publiquement ces mmes dogmes, se conduit comme ne les croyant pas, qu'il soit puni de mort ; il a commis le plus grand des crimes : il a menti devant les lois.
204 - Trouver une forme d'association qui dfende et protge de toute la force commune la personne et les biens de chaque associ, et par laquelle chacun, s'unissant tous, n'obisse pourtant qu' lui-mme, et reste aussi libre qu'auparavant!
63 - qui il ne manquerait rien si la nature l'avait fait aussi agrable qu'il a envie de l'tre. Du reste, il a de l'esprit , du savoir et du mrite.
294 - L'existence de la divinit puissante, intelligente, bienfaisante, prvoyante et pourvoyante, la vie venir, le bonheur des justes, le chtiment des mchants, la saintet du contrat social et des lois, voil les dogmes positifs.
238 - Quand sur une personne on prtend se rgler, C'est par les beaux cts qu'il lui faut ressembler...
280 - Celui qui ose entreprendre d'instituer un peuple doit se sentir en tat de changer pour ainsi dire la nature humaine, de transformer chaque individu, qui par lui-mme est un tout parfait et solitaire, en partie d'un plus grand tout dont cet individu reoive en quelque sorte sa vie et son tre ; d'altrer la constitution de l'homme pour la renforcer...
281 - De l il suit que, lorsqu'on veut changer les murs et les manires , il ne faut pas les changer par les lois, cela parotroit trop tyrannique; il vaut mieux les changer par d'autres murs et d'autres manires.
136 - L'amante, sentant son cur bless par ce trait de feu, court dans toutes les places publiques, o elle dit tous ceux qu'elle trouve : N'avez-vous point vu mon poux? Elle sent au ' fond de ses entrailles cette flamme que sentoit Jrmie ; elle ne peut ni la supporter, ni la renfer...
303 - XIV , de mai 1686 , portait cration et rglement d'une compagnie gnrale pour les assurances et grosses aventures de France, en la ville de Paris; elle disait dans son prambule : C'est ce qui nous a port exciter plusieurs ngociants et au...
154 - Elle et eu peu de dfauts, si la galanterie ne lui en et donn beaucoup. Comme sa passion l'obligea de ne mettre la politique qu'en second dans sa conduite , d'hrone d'un grand parti, elle en devint l'aventurire.