Étude raisonn de la syntaxe franaise

 

 - 

.

15 - Enfin Malherbe vint, et, le premier en France, Fit sentir dans les vers une juste cadence. D'un mot mis en sa place enseigna le pouvoir. Et rduisit la muse aux rgles du devoir. Par ce sage crivain la langue rpare N'offrit plus rien de rude l'oreille pure. Les stances avec grce apprirent tomber, Et le vers sur le vers n'osa plus enjamber.
164 - Je suis jeune, il est vrai, mais aux mes bien nes La valeur n'attend pas le nombre des annes...
69 - Cependant tout sujet est un; et quelque vaste qu'il soit, il peut tre renferm dans un seul discours. Les interruptions, les repos, les sections, ne devraient tre d'usage que quand on traite des sujets diffrents, ou lorsque, ayant parler de choses grandes, pineuses et disparates, la marche du gnie se trouve interrompue par la multiplicit des obstacles et contrainte par la ncessit des circonstances : autrement, le grand nombre de divisions, loin de rendre un ouvrage plus solide,...
65 - Des ples envieux ne blesse point la vue, Mais qu'une humeur trop libre, un esprit peu soumis, De bonne heure a pourvu d'utiles ennemis...
283 - Qui me charme toujours et jamais ne me lasse. De l'aimable vertu doux et puissants attraits! Tout respire en Esther l'innocence et la paix : Du chagrin le plus noir elle carte les ombres, Et fait des jours sereins de mes jours les plus sombres.
152 - Corneille nous assujettit ses caractres et ses ides. Racine se conforme aux ntres; celui-l peint les hommes comme ils devraient tre, celui-ci les peint tels qu'ils sont.
14 - Le caprice tout seul faisait toutes les lois. La rime, au bout des mots assembls sans mesure, Tenait lieu d'ornements, de nombre et de csure.
201 - Mais c'est surtout la guerre, c'est contre les animaux ennemis ou indpendants qu'clate son courage, et que son intelligence se dploie tout entire : les talents naturels se runissent ici aux qualits acquises. Ds que le bruit des armes se fait entendre...
237 - La grotte de la desse tait sur le penchant d'une colline. De l on dcouvrait la mer quelquefois claire et unie comme une glace, quelquefois follement irrite contre les rochers, o elle se brisait en gmissant et levant ses vagues comme des montagnes.
148 - La fureur de la plupart des Franais, c'est d'avoir de l'esprit; et la fureur de ceux qui veulent avoir de l'esprit, c'est de faire des livres.