Revue contemporaine, 74

Bureaux de la Revue contemporaine., 1864
 

 - 

.

-

300 - Entre toutes les diffrentes expressions qui peuvent rendre une seule de nos penses, il n'y en a qu'une qui soit la bonne. On ne la rencontre pas toujours en parlant ou en crivant ; il est vrai nanmoins qu'elle existe, que tout ce qui ne l'est point est faible, et ne satisfait point un homme d'esprit qui veut se faire entendre.
35 - Nul ne peut tre responsable de ce qu'il a crit ou publi, que dans les cas prvus par la loi. 354. Nul ne peut tre empch d'exercer, en se conformant aux lois, le culte qu'il a choisi. Nul ne peut tre forc de contribuer aux dpenses d'un culte. La Rpublique n'en salarie aucun.
29 - Nul ne doit tre inquit pour ses opinions, mme religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public tabli par la loi.
235 - L'Avenir sur la libert des cultes et la libert de la presse, qui ont t traites avec tant d'exagration et pousses si loin par MM. les Rdacteurs, sont galement trs rprhensibles, et en opposition avec l'enseignement, les maximes et la pratique de l'Église. Elles ont beaucoup tonn et afflig le Saint-Pre ; car si, dans certaines circonstances, la prudence exige de les...
276 - C'tait pendant l'horreur d'une profonde nuit; Ma mre Jzabel devant moi s'est montre , Comme au jour de sa mort pompeusement pare : Ses malheurs n'avaient point abattu sa fiert ; Mme elle avait encor cet clat emprunt Dont elle eut soin de peindre et d'orner son visage Pour rparer des ans l'irrparable outrage. Tremble...
282 - Pourquoi ces choses et non pas d'autres? Qui les a fixes sur ma tte? Forc de parcourir la route o je suis entr sans le savoir, comme j'en sortirai sans le vouloir, je l'ai jonche d'autant de fleurs que ma gaiet me l'a permis : encore je dis ma gaiet sans savoir si elle est moi plus que le reste, ni mme quel est ce moi dont je m'occupe...
234 - Le Saint-Pre dsapprouve aussi et rprouve mme les doctrines relatives la libert civile et politique, lesquelles, contre vos intentions sans doute, tendent de leur nature exciter et propager partout l'esprit de sdition et de rvolte de la part des sujets contre leurs souverains.
282 - On se dbat, c'est vous, c'est lui, c'est moi, c'est toi, non, ce n'est pas nous; eh! mais qui donc? (Il retombe assis.) O bizarre suite d'vnements ! Comment cela m'est-il arriv ? Pourquoi ces choses et non pas d'autres? Qui les a fixes sur ma tte? Forc de parcourir la route o je suis entr...
32 - Le droit de manifester sa pense et ses opinions, soit par la voie de la presse, soit de toute autre manire, le droit de s'assembler paisiblement, le libre exercice des cultes ne peuvent tre interdits. La ncessit d'noncer ces droits suppose ou la prsence ou le souvenir rcent du despotisme.
391 - I homme qui n'est que mercenaire, donner la terre au laboureur, c'est le plus grand bien qui se puisse faire en France, depuis qu'il n'ya plus de serfs affranchir. C'est ce que font ces gens.