Oeuvres compltes de J.J. Rousseau, 22

 

 - 

.

-

298 - ... nulle quantit prcise n'est requise pour nulle opration ; que la nature n'agit jamais rigoureusement; qu'ainsi on n'a aucune raison d'assurer qu'un atome de moins sur la terre serait la cause de la destruction de la terre.
239 - Mais en ce sicle savant, on ne voit que boiteux vouloir apprendre marcher aux autres. Le peuple reoit les crits des sages pour les juger, non pour s'instruire.
309 - ... l'existence de Dieu. Si Dieu existe , il est parfait; s'il est parfait, il est sage, puissant, et juste; s'il est sage et puissant, tout est bien ; s'il est juste et puissant, mon me est immortelle; si mon me est immortelle , trente ans de vie ne sont rien pour moi , et sont peut-tre ncessaires au maintien de l'univers.
253 - Si cet auteur a manqu celui qu'il devoit , et que doit toute la terre au prince qu'il vouloit amuser, qui plus que moi doit le trouver inexcusable? Mais si tout son crime est d'avoir expos mes ridicules , c'est le droit du thtre ; je ne vois rien en cela de rprhensible pour l'honnte homme, et j'y vois pour l'auteur le mrite d'avoir su choisir un sujet trs-riche.
24 - J'attends madame , avec soumission , l'honneur de vos ordres , et suis avec une respectueuse considration. VIII. A SON PÈRE. t136. Monsieur et trs-cher pre , Dans la dernire lettre que vous avez eu la bont de m'crire le 5 du courant, vous m'exhortez vous communiquer mes vues au sujet d'un tablissement. Je vous prie de m'excuser si j'ai tard de vous rpondre : la matire est importante ; il m'a fallu quelques jours pour faire mes rflexions et pour les rdiger clairement...
227 - ... il va tre en garde contre tout ce que vous lui direz ; il croira toujours voir sortir une leon de votre bouche; tout, jusqu' sa toupie, lui deviendra suspect. Agissez ainsi, mais gardez-en bien le secret.
362 - En qualit de solitaire, je suis plus sensible qu'un autre ; si j'ai quelque tort avec un ami qui vive dans le monde , il y songe un moment , et mille distractions le lui font oublier le reste de la journe ; mais rien ne me distrait sur les siens ; priv du sommeil , je m'en occupe durant la nuit entire ; seul la promenade , je m'en occupe...
310 - ... l'tat de doute est un tat trop violent pour mon ame ; que, quand ma raison flotte, ma foi ne peut rester long-temps en suspens, et se dtermine sans elle; qu'enfin mille sujets de prfrence m'attirent du ct le plus consolant, et joignent le poids de l'esprance l'quilibre de la raison.
222 - ... ne sert qu' donner aux femmes et aux sots de la vanit sans instruction, et dont le sort, aprs avoir brill le matin sur la toilette, est de mourir le soir dans la garde-robe.
219 - ... chasser le pauvre, quand il vient rclamer son bien; et, en lui montrant combien justice et humanit sont des mots roturiers, je lui ai fait comprendre, la fin, qu'elle est trop honore qu'un comte ait mang son beurre.