La science sociale au point de vue des faits, 1

Lecoffre, 1851 - 445
 

 - 

.

-

214 - ... il n'ya point de libert; parce qu'on peut craindre que le mme monarque ou le mme snat ne fasse des lois tyranniques pour les excuter tyranniquement. Il n'ya point encore de libert si la puissance de juger n'est pas spare de la puissance lgislative et de l'excutrice.
96 - Que si quelqu'un, aprs avoir reconnu publiquement ces mmes dogmes, se conduit comme ne les croyant pas, qu'il soit puni de mort ; il a commis le plus grand des crimes : il a menti devant les lois.
187 - ... comme le Fils de l'homme n'est pas venu pour tre servi , mais pour servir et donner sa vie, pour la rdemption de plusieurs.
173 - C'est ce que les Latins appellent charitat patrii soli, l'amour de la patrie : et ils la regardent comme un lien entre les hommes. Les hommes en effet se sentent lis par quelque chose de fort, lorsqu'ils songent que la mme terre, qui les a ports et nourris tant vivants, les recevra en son sein quand ils seront morts.
82 - Aujourd'hui , nous recevons trois ducations diffrentes ou contraires ; celle de nos pres , celle de nos matres, celle du monde. Ce qu'on nous dit dans la dernire renverse toutes les ides des premires. Cela vient en quelque partie du contraste qu'il ya parmi nous entre les engagements de la religion et ceux du monde ; chose que les anciens ne connoissoient pas.
163 - Toute puissance m'a t donne dans le ciel et sur la terre. Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Pre, et du Fils, et du Saint-Esprit...
35 - Les sciences ont deux extrmits qui se touchent : la premire est la pure ignorance naturelle o se trouvent tous les hommes en naissant. L'autre extrmit est celle o arrivent les grandes mes, qui, ayant parcouru tout ce que les hommes peuvent savoir, trouvent qu'ils ne savent rien...
211 - Le roi, dans la pratique, est plus chef de l'Église., que le pape , en France : liberts l'gard du pape , servitude vers le roi.
63 - LOIS HUMAINES. On ne doit point statuer par les lois divines ce qui doit l'tre par les lois humaines, ni rgler par les lois humaines ce qui doit l'tre par les lois divines.
175 - ... dans l'tat, la mme religion dans toutes ses parties. Mais cela est-il toujours propos sans exception ? le mal de changer est-il toujours moins grand que le mal de souffrir? Et la grandeur du gnie ne consisteroit-elle pas mieux savoir dans quel cas il faut l'uniformit, et dans quel cas il faut des diffrences?