Histoire philosophique: politique et critique du Christianisme et des glises chrtiennes, depuis Jsus jusqu'au dix-neuvime sicle, 1

Librairie historique, A. Leclaire et cie., 1836
 

 - 

.


-

ccxvii - Celui qui aime son pre ou sa mre plus que moi , n'est pas digne de moi ; et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi , n'est pas digne de moi.
ccxvii - Si quelqu'un vient moi, et ne hait pas son pre et sa mre , sa femme et ses enfants, ses frres et ses surs, et mme sa propre vie, il ne peut tre mon disciple.
lxxix - Le commandement que je vous donne est de vous aimer les uns les autres, comme je vous ai aims.
ccxvii - Ne pensez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je suis venu apporter non la paix, mais l'pe.
clii - ... et lgers avaient dtournes, aussi bien que les autres critures, de mauvais sens , pour leur propre ruine? Singulire rvlation , que celle au moyen de laquelle Dieu avait fait parler par ses envoys un langage qui devait , on...
lxxix - Parce que ces commandements de Dieu : Vous ne commettrez point d'adultre; vous ne tuerez point; vous ne droberez point; vous ne porterez point de faux tmoignage ; vous ne dsirerez rien des biens...
cclxi - Seigneur, de tes serviteurs et de tes servantes qui nous ont prcds avec le signe de la foi, et qui dorment du sommeil de paix. Nous vous conjurons, Seigneur, de leur accorder, ainsi qu' tous ceux qui reposent en Jsus Christ, un lieu de rafrachissement, de lumire et de paix.
ccxxxix - Le chemin qui mne moi est comme la route du supplice ; qui ne prend pas sa croix pour me suivre n'est pas digne de moi...
cli - ... terre, de l'enfance la jeunesse, de la jeunesse l'ge mr , de l'ge mr la vieillesse , d'anne en anne , de mois en mois , de semaine en semaine , ses opinions s'altrent , se modifient, se transforment en tout et sur...
ccxxvi - Notre pre qui tes dans les cieux, que votre nom soit sanctifi; que votre royaume arrive; que votre volont soit faite en la terre comme au ciel. Donnez-nous aujourd'hui notre pain quotidien ; et remettez-nous nos dettes, comme nous les remettons ceux qui nous doivent ; et ne souffrez pas que nous succombions la tentation, mais dlivrez-nous du mal.