Bibliotheque des mmoires relatifs a l'histoire de France, 7

Firmin-Didot, 1860
 

 - 

.

-

234 - Nation ne refusant point d'en payer les intrts, nul pouvoir n'a le droit de prononcer l'infme mot de banqueroute, nul pouvoir n'a le droit de manquer la foi publique sous quelque forme et dnomination que ce puisse tre ; Enfin...
237 - Le chef de la nation vient avec confiance au milieu de ses reprsentants leur tmoigner sa peine et les inviter trouver les moyens de ramener l'ordre et le calme. Je sais qu'on a donn d'injustes prventions, je sais qu'on a os publier que vos personnes n'taient pas en sret.
263 - Nous ne pouvons tourner nos baonnettes contre des femmes qui nous demandent du pain. Le comit des subsistances malverse ou est incapable d'administrer son dpartement : dans les deux cas il faut le changer. Le peuple est malheureux, la source du mal est Versailles : il faut aller chercher le...
243 - ... prsenter une foule exaspre , et tenter de calmer la rbellion par sa prsence ; le rsultat de son voyage ne pouvait pas se prvoir. Accable de peines de toute espce, la reine recueillit ses forces et envoya minuit le billet suivant la duchesse de Polignac. Adieu, la plus tendre des amies ! que ce mot est affreux ! mais il est ncessaire. Adieu ! je n'ai que la force de vous embrasser.
203 - Mais tout ce qu'on peut attendre du plus tendre intrt au bonheur public, tout ce qu'on peut demander un souverain, le premier ami de ses peuples, vous pouvez, vous devez l'esprer de mes sentiments.
489 - Tu est un bon d : tu n'es pas bien ici, d'autres moins raisonnables pourraient te confondre avec le reste. O veux-tu aller? Au Luxembourg. Viens, suis-nous, et ne crains rien. On le fit traverser des haies de baonnettes et de piques, etc., etc. Camarades, criait-on devant lui, laissez passer
465 - Trois fois Asgyll fut conduit au pied de la potence , et trois fois le gnral Washington , qui ce crime politique cotait commettre , suspendit le supplice. Son humanit et sa justice lui faisaient esprer que le gnral anglais lui livrerait enfin l'auteur du forfait qu'Asgyll tait condamn expier.
237 - Je sais qu'on a donn d'injustes prventions; je sais qu'on a os publier que vos personnes n'taient pas en sret. Serait-il donc ncessaire de vous rassurer sur des bruits aussi coupables, dmentis d'avance par mon caractre connu?
27 - Versailles le jour o le roi, touchant au terme de sa vie, avait rempli ses derniers devoirs de chrtien. C'tait le soir; la famille royale et toute la cour taient prosternes dans cette superbe et imposante chapelle du chteau. Le sacrement des autels tait expos : on chantait les prires de quarante heures , et l'on demandait encore Dieu la gurison du monarque expirant. Tout coup des nuages sombres voilrent le ciel ; la nuit sembla envelopper de ses tnbres toute la chapelle;...
303 - ... qui voudraient porter atteinte aux principes de la monarchie dans quelque systme que ce soit, dans quelque partie du royaume qu'ils puissent se montrer La partie gauche applaudit plusieurs reprises.