Histoire philosophique, politique et critique du christianisme et des Églises chrtiennes, 1

 

 - 

.

-

ccxxi - Celui qui aime son pre ou sa mre plus que moi , n'est pas digne de moi ; et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi , n'est pas digne de moi.
lxxix - Le commandement que je vous donne est de vous aimer les uns les autres, comme je vous ai aims.
ccxxi - Ne pensez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre : je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'pe.
ccxxi - Si quelqu'un vient moi, et ne hait pas son pre et sa mre , sa femme et ses enfants, ses frres et ses surs, et mme sa propre vie, il ne peut tre mon disciple.
cclxv - Seigneur, de tes serviteurs et de tes servantes qui nous ont prcds avec le signe de la foi, et qui dorment du sommeil de paix. Nous vous conjurons, Seigneur, de leur accorder, ainsi qu' tous ceux qui reposent en Jsus Christ, un lieu de rafrachissement, de lumire et de paix.
clv - ... terre, de l'enfance la jeunesse, de la jeunesse l'ge mr , de l'ge mr la vieillesse , d'anne en anne , de mois en mois , de semaine en semaine , ses opinions s'altrent , se modifient, se transforment en tout et sur...
ccxliii - Le chemin qui mne moi est comme la route du supplice; qui ne prend pas sa croix pour me suivre n'est pas digne de moi...
cxxvi - Il faut donner manger ceux qui ont faim , et boire ceux qui ont soif , habiller ceux qui sont nnds , faire des aumnes auxindigens, etc.
ccxlv - Flix, qui vivait au m sicle. Vous pensez, dit-il aux Romains, que nous cachons ce que nous adorons, parce que nous n'avons ni temples ni autels. Mais quel simulacre rigerons-nous Dieu, puisque l'homme est lui-mme le simulacre de Dieu?
lxxix - C'est cela que tous connatront que vous tes mes Disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres.