Google YouTube Gmail Drive »
 
" ... que la nation franaise ! Je ne craindrai pas de l'exprimer: ceux qui , par des prtentions exagres , ou par des difficults hors de propos , retarderaient encore l'effet de mes intentions paternelles , se rendraient indignes d'tre regards... "
Private Memoirs Relative to the Last Year of the Reign of Lewis the ... - 366
Antoine-Franois Bertrand-de-Molleville - 1797
-

Mercure de France

1789
...Nation ; mais quelle autre peut l'avoir mieux mrit par ses sentimens, que la Nation Fran.coise ! Je ne craindrai pas de l'exprimer, ceux qui , par...exagres , ou par des difficults hors de propos , retarde roient encore l'effet de mes intentions paternelles, se rndroient indignes d'tre regards...
-

Mmoires pour servir l'histoire du l'anne 1789, 2

Jean-Pierre-Louis de Luchet - 1790
...mieux mrit par ses sentimens , que la nation Franaise ! je ne craindrai pas de l'exprinaer , ceux qui , par des prtentions exagres , ou par des difficults hors de propos , retarderpient .encore l'effet de mes intentions paternelles , se rendroient indignes d'tre regards...
-

L'ami du roi, des franois, de l'ordre et surtout de la vrit ou histoire ...

Montjoye - 1791
...autre peut l'avoir mieux mrit, par ses scntimens , que la nation franoise ? Je ne craindrai p.is de l'exprimer, ceux qui, par des prtentions exagres,...difficults hors de propos, retarderoient encore 1'efFtt de mes intentions paternelles, se rendroicnt indignes d'tre regards comme franois ....
-

Politicon: ou, Choix des meilleurs discours, sur tous les sujets ..., 1

L. S. Balestrier de Canilhac - 1792
...nation ; mais quelle autre peut l'avoir mieux mrit par ses sentimens , que la nation franoise ! Je ne craindrai pas de l'exprimer , ceux qui , par...prtentions exagres, ou par des difficults liors de propos , retarderoient encore l'effet de mes intentions paternelles , se rendroient indignes...
-

Histoire de la Rvolution de France, pendant les dernires annes ..., 1

Antoine-Franois Bertrand-de-Molleville - 1801 - : 14
...(i) Pices justificatives, n. i. mieux mrit par ses sentimens que la nation francaise ? Je ne craindrai pas de l'exprimer, ceux qui, par des prtentions exagres ou par i des difficults hors de propos , retarderaient encore l'effet de mes intentions paternelles,...
-

Essais historique sur les causes et les effets de la rvolution de ..., 1

Claude Franois Beaulieu - 1801
...autre peut l'avoir mieux mrit par ses sentimens, que la nation francaise .' Je ne crains pas de l'exprimer : ceux qui . par % des prtentions exagres, ou par des diffi cults hors de propos , retarderaient encore l'effet de mes intentions paternelles, se ...
-

Essais historiques sur les causes et les effets de la Rvolution ..., 1

Claude Franois Beaulieu - 1801
...autre peut l'avoir mieux mrit par ses sentimens , que la nation francaise ! Je ne crains pas de l'exprimer : ceux qui . par des prtentions exagres, ou par des diffi cults hors de propos , retarderaient encore l'effet de mes intentions paternelles, se...
-

Mmoires d'un temoin de la rvolution, ou, Journal des faits qui ..., 1

Jean Sylvain Bailly - 1804
...pour aucune nation. Mais , quelle autre peut l'avoir mieux mrit que la nation franaise ! Je ne craindrai pas de l'exprimer : ceux qui ...exagres , ou par des difficults hors de propos , retarderaient encore l'effet de mes intentions pater-: nelles , se rendraient indignes d'tre...
-

Dernires annes du rgne et de la vie de Louis XVI, 1

Franois Hue - 1814 - : 592
...autant pour aucune nation. Mais quelle autre peut l'avoir mieux mrit que la na tion franoise! Je ne craindrai pas de l'exprimer; ceux qui, par...retarderoient encore l'effet de mes intentions bienfaisantes, se rendroient indignes d'tre regards comme B Franois. A la suite de ce touchant...
-

Dernires annes du rgne et de la vie de Louis XVI, 1

Franois Hue - 1814 - : 592
...nation. Mais M quelle autre peut l'avoir mieux mrit que la na tion franoise! Je ne ci"aindrai pas de l'exprimer ; ceux qui , par des prtentions...exagres , ou par des difficults hors de propos , retarderaient encore l'effet de mes intentions bienfaisantes, se rendraient indignes d'tre...
-




  1. PDF