Gazette littraire de Grimm: histoire, littrature, philosophie, 1753-1790

 

 - 

.

-

258 - Aux yeux de Paris enchant, Reois en ce jour un hommage Que confirmera d'ge en ge La svre postrit. Non , tu n'as pas besoin d'atteindre au noir rivage Pour jouir des honneurs de l'immortalit ! Voltaire, reois la couronne Que l'on vient de te prsenter : 11 est beau de la mriter, Quand c'est la France qui la donne ! On a cri bis!
269 - Le mourant ressuscite en apprenant cette grande nouvelle. Il embrasse bien tendrement M. de Lally. Il voit que le roi est le dfenseur de la justice; il mourra content.
287 - J'ai transcrit mme les fautes et les redites, afin de ne rien changer. Sentiment du public sur mon compte, dans les divers tats qui le composent. Les Rois et les Grands ne disent pas ce qu'ils pensent, mais ils me traiteront toujours gnreusement. La vraie Noblesse qui aime la gloire et qui sait que je m'y connais, m'honore et se tait.
272 - Dompierre d'Hornoy, neveu de M. l'abb Mignot, et petit-neveu du dfunt, par laquelle ces messieurs taient autoriss transporter leur oncle Ferney ou ailleurs. D'aprs ces pices, qui m'ont paru et qui...
271 - ... la lettre que vous m'avez fait l'honneur de m'crire en date du jour d'hier 2 juin : il ya maintenant plus de vingt-quatre heures que l'inhumation du corps de M. de Voltaire est faite dans notre glise, en prsence d'un peuple nombreux. Permettez-moi, monseigneur, de vous faire le rcit de cet vnement, avant que j'ose vous prsenter mes rflexions.
100 - Bologne. Deux snateurs prirent querelle sur la prminence du Tasse sur l'Arioste ; celui qui tenait pour l'Arioste, reut un bon coup d'pe dont il mourut. J'allai le voir dans ses derniers moments : Estil possible, me dit-il, qu'il faille prir dans la force de l'ge pour l'Arioste que je n'ai jamais lu!
380 - Une difficult nouvelle survient ce qu'on pouse et qu'on tue, et voil le quatrime acte. Enfin, de guerre lasse, on pouse et l'on tue, c'est le dernier acte Nous trouvmes cette potique si originale qu'il nous fut impossible de rpondre srieusement aux demandes de l'auteur, j'avouerai mme que moiti riant, moiti gravement, je persiflai le pauvre cur. Jean-Jacques...
72 - ... mme genre; vous y trouverez en revanche beaucoup de choses de mauvais got, d'autres de mauvais ton, des polissonneries et des ordures qui n'ont point ce voile de gaze qui les rend supportables; cependant la gaiet, la facilit, qui n'abandonnent jamais Mr.
265 - ... l'Arioste et le Virgile de la France, qui ressuscita pour nous les chefs-d'uvre des Sophocle et des Euripide, dont le gnie atteignit tour tour la hauteur des penses de Corneille, le pathtique sublime de Racine, et, matre de l'empire qu'occupaient ces deux rivaux de la scne, en sut dcouvrir un nouveau plus digne encore de sa conqute dans les grands mouvements de la nature, dans les excs terribles du fanatisme, dans le contraste imposant des murs et des opinions.
124 - Ah! monsieur de Boussanelle, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, mestre de camp de cavalerie, capitaine au rgiment du commissaire -gnral, membre de l'Acadmie des Sciences et Beaux-Arts de la ville de Bziers, qu'avez-vous fait? Un Essai sur les Femmes...