Mlanges en vers et en prose

 

 - 

.

-

104 - XIV, d'ailleurs, sont connues, et ces soi-disant philosophes n'ont pas seulement le petit avantage d'tre les premiers les dcouvrir. Un prince qui ne rgnera que huit jours en commettra sans doute ; plus forte raison un monarque qui a pass soixante annes de sa vie sur le trne.
348 - Ferney en langage velche, en dpit de l'abb d'Olivet et des purifies de fon acadmie. Non , je ne veux plus Paris Avoir de courtier littraire : Je n'y vois plus ces beaux efprits Dont nombre d'immortels crits En m'inftmifant favaient me plaire.
34 - Qu'ils apprennent donc que leurs faux principes sont la source la plus empoisonne des malheurs de l'Europe. Voici l'erreur de la plupart des princes. Ils croient que Dieu a cr exprs, et par une attention toute particulire pour leur grandeur, leur flicit et leur orgueil, ; cette multitude d'hommes dont le salut leur est commis, et que leurs sujets ne sont destins qu' tre les instruments et les ministres de leurs passions drgles.
117 - ... dans nos communs befoins ; que le malheur , les infirmits & la mort nous pourfuivent fans cefle ; & que c'eft une dmence extrme de multiplier les caufes de nos mifres & de notre deftruftion.
190 - Je vois que du destin tout homme est le jouet. Mais s'il subsiste un tre inexorable et sombre, D'un troupeau mpris laissant grossir le nombre, D'un il indiffrent il voit dans l'univers Phalaris couronn, Socrate dans les fers, Nos vertus, nos forfaits, les horreurs de la guerre Et les flaux cruels qui ravagent la terre . Ainsi mon seul asile et mon unique port Se trouve, chre sur, dans les bras de la mort.
20 - Pour cet effet, il se trouve un petit duch de Luxembourg envahir, un petit lectoral de Trves acqurir par quelque trait, un duch de Lige par droit de biensance; les places de la Barrire, la Flandre et quelques bagatelles semblables, devraient...
96 - Cependant il s'emporte contre les prtres, contre les gouvernemens et contre l'ducation ; il croit donc que les hommes qui occupent ces emplois, sont libres, en leur prouvant qu'ils sont des esclaves. Quelle absurdit!
60 - Tel est donc et sera le destin des choses d'ici-bas, que jamais on n'atteindra au degr de perfection qu'exige le bonheur des peuples, et qu'en fait de gouvernement, comme pour toute autre chose, il faudra se contenter de ce qui est le moins dfectueux.
57 - Afin qu'il ne s'en carte jamais, il doit se rappeler souvent qu'il est homme comme le moindre de ses sujets; s'il est le premier juge, le premier gnral, le premier financier, le premier ministre de la socit, ce n'est pas pour qu'il reprsente, mais afin qu'il en remplisse les devoirs.
97 - On pourroit accuser l'auteur de scheresse d'esprit et surtout de-mal-adresse, parce qu'il calomnie la religion chrtienne en lui imputant des dfauts qu'elle n'a pas. Comment peut-il dire avec vrit que cette religion est cause de tous les malheurs du genre humain ? Pour s'exprimer avec justesse , il...