Oeuvres completes de l'abb Proyart ...

Mquignon fils aine, 1819
 

 - 

.

-

144 - Paris, par ceux qui taient mes sujets, et priv de toute communication quelconque , mme , depuis le 1 1 du courant , avec ma famille ; de plus impliqu dans un procs dont il est impossible de prvoir l'issue cause des passions des hommes , et dont on ne trouve aucun prtexte ni moyen dans aucune loi existante, n'ayant que Dieu pour tmoin de mes penses et auquel je puisse m'adresser, je dclare ici en sa prsence mes dernires volonts et mes sentiments.
146 - Je recommande mes enfants ma femme; je n'ai jamais dout de sa tendresse maternelle pour eux. Je lui recommande surtout d'en faire de bons chrtiens et d'honntes hommes; de ne leur faire regarder les grandeurs de ce monde-ci (s'ils sont condamns les prouver) que comme des biens dangereux et prissables, et de tourner leurs regards vers la seule gloire solide et durable de l'ternit.
144 - Mystres tels que l'Église catholique les enseigne et les a toujours enseigns. Je n'ai jamais prtendu me rendre juge dans les...
144 - Je laisse mon me Dieu, mon crateur ; je le prie de la recevoir dans sa misricorde, de ne pas la juger...
148 - ... malheureuses victimes. Je lui recommande aussi Clry, des soins duquel j'ai en tout lieu de me louer depuis qu'il est avec moi.
148 - J'ai trouv quelques mes sensibles et compatissantes : que celles-l jouissent, dans leur cur, de la tranquillit que doit leur donner leur faon de penser! Je prie MM. de...
146 - ... autre manire que ce puisse tre. Je prie Dieu particulirement de jeter des yeux de misricorde sur ma femme, mes enfants et ma sur, qui souffrent depuis longtemps avec moi ; de les soutenir par sa grce , s'ils viennent me perdre , et tant qu'ils resteront dans ce monde prissable.
147 - Je recommande mon fils, s'il avait le malheur de devenir roi, de songer qu'il se doit tout entier au bonheur de ses concitoyens, qu'il doit oublier toute haine et tout ressentiment, et nommment tout ce qui a rapport aux malheurs et aux chagrins que j'prouve ; qu'il ne peut faire le bonheur des Peuples qu'en rgnant suivant les lois...
146 - Dieu qui doit marcher avant tout, de rester toujours unis entre eux, soumis et obissants leur mre, et reconnaissants de tous les soins et les peines qu'elle se donne pour eux, et en mmoire de moi. Je les prie de regarder ma sur comme une seconde mre. Je recommande mon fils, s'il...
99 - J'ai examiner ici les principes sous deux points de vue : Sous le point de vue o Louis se trouvait plac avant l'abolition de la royaut. Et sous celui o il se trouve plac depuis que cette abolition a t prononce. En entrant dans cette discussion, je trouve d'abord le dcret par lequel la Convention nationale a dcid que Louis...