YouTube Gmail Drive »
 
" les jsuites tant qu'ils ont t puissants; dans leur malheur, je ne vois en eux que des gens de <( lettres qu'on aurait bien de la peine remplacer pour l'ducation de la jeunesse. C'est cet objet prcieux qui me les rend ncessaires,... "
Histoire de la chute des Jsuites au 18e sicle; rponse M. le Comte A. de ... - 220
Paul Lamache - 1845 - : 292
-

Correspondance: lettres a M. d'Alembert

Frederick II (King of Prussia) - 1788
...remplacer pour l'ducation de la jeunefle. C'eft cet objet prcieux qui me les rend nceflaires, M 3 parce que de tout le clerg catholique du pays, il n'ya qu'eux qui s'appliquent aux lettres; aUffi n'aura pas.de moi un jfuite qui voudra, tant trs - intrefle les conferver. Depuis...
-

Correspondance

Frederick II (King of Prussia) - 1790
...remplacer pour l'ducation de la jeunefle. C'eft cet objet prcieux qui me les rend nceflaires , parce que de tout le clerg catholique du pays, il n'ya qu'eux qui s'appliquent aux lettres : auffi n'aura pas de moi unjfuite qui voudra, tant trs-intrefle les conferver. Depuis que...
-

Oeuvres completes de l'abb Proyart ...

abb Proyart - 1819
...Dans leur malheur, je De vois en eux que des gens de lettres qu'on au roit bien de la peine remplacer pour l'ducation de la jeunesse. C'est...cet objet prcieux qui me les rend ncessaires. Aussi n'aura pas de moi un jsuite qui voudra , tant trt-int* rest les conserver....
-

Guizot collection of pamphlets, 24

1839
...puissants ; dans leur malbeur, je ne vois en eux que des gens de lettres qu'on aurait de la peine remplacer pour l'ducation de la jeunesse. C'est cet objet prcieux qui me les rend ncessaires, puisque de tout le clerg catbolique du pays , il n'ya qu'eux qui s'appliquent aux lettres. Ainsi...
-

Histoire de la chute des Jsuites au XVIIIe sicle: (1750-1782)

Alexis de Guignard comte de Saint-Priest - 1844 - : 372
...dans leur malheur, je ne vois en eux que des gens de <( lettres qu'on aurait bien de la peine remplacer pour l'ducation de la jeunesse. C'est...aussi, n'aura pas de moi un jsuite qui voudra. C'taient l les motifs publics de la protection accorde par le roi de Prusse une socit...
-

Histoire de la chute des Jsuites au XVIIIe sicle: (1750-1782)

Alexis Guignard de Saint-Priest, Alexis de Guignard comte de Saint-Priest - 1844 - : 372
...de la peine remplacer pour l'ducation de la jeunesse. C'est cet objet prcieux qui mles rend ncessaires, parce que de tout le clerg...aussi, n'aura pas de moi un jsuite qui voudra. C'taient l les motifs publics de la protection accorde par le roi de Prusse une socit...
-

Histoire religieuse: politique et littraire de la Compagnie de Jsus, 5

Jacques Crtineau-Joly - 1845
...puissants; dans leur malheur, je ne vois en eux que des gens de lettres qu'on aurait bien de la peine remplacer pour l'ducation de la jeunesse. C'est cet objet prcieux qui me les rend ncessaires, puisque, de tout le Clerg catholique du pays, il n'ya qu'eux qui s'appliquent aux lettres. Ainsi...
-

Histoire critique et gnrale de la suppression des jsuites au ..., 1

Franois Znon Collombet - 1846
...ITAlembert au roi de Pruwe (23 avril 1774), tom. XVII, pg. 388, qu'on aurait bien de la peine remplacer pour l'ducation de la jeunesse. C'est...lettres; aussi , n'aura pas de moi un Jsuite qui voudra , tant trs intress les conserver (1). D'Alembert insistait. Le roi de Prusse lui crivait,...
-

Histoire de la chute des Jsuites au XVIIIe sicle, 1750-1782

Alexis de Saint-Priest - 1846 - : 424
...remplacer pour l'ducation de la jeu nesse. C'est cet objet prcieux qui me les rend nces saires, parce que de tout le clerg catholique du pays, ...aussi n'aura pas de moi un jsuite qui voudra. C'taient l les motifs publics de la protection accorde par le roi de Prusse une socit...
-

Histoire de la chute des Jsuites au XVIIIe sicle, 1750-1782

Alexis de Saint-Priest, Alexis de Guignard comte de Saint-Priest - 1846 - : 424
...objet prcieux qui me les rend nces saires, parce que de tout le clerg catholique du pays, r> il n'ya qu'eux qui s'appliquent aux lettres ; aussi n'aura pas de moi un jsuile qui voudra. C'taient l les motifs publics de la protection accorde par le roi de...
-




  1. PDF