Victoires, conqutes, dsastres, revers et guerres civiles des Franais: Texte 1817-21

C.L.F. Panckoucke, 1820
 

 - 

.

-

56 - SM le roi Charles n'ayant eu en vue toute sa vie que le bonheur de ses sujets, et constant dans le principe que tous les actes d'un souverain ne doivent tre faits que pour arriver ce but } les circonstances actuelles ne pouvant tre qu'une source de dissensions d'autant plus funestes que les factions ont divis sa propre famille , a rsolu de cder, comme il cde par le prsent, S.
207 - Anglais, qui sont bien loin de se piquer d'tre rigides observateurs du droit des nations ; ils se sont plaints de la convention du Portugal, mais ils l'ont excute. Violer les traits militaires, c'est renoncer toute civilisation, c'est se mettre sur la mme ligne que les bdouins du dsert. Comment donc osez-vous demander une capitulation, vous qui avez viol celle de Bailen?
41 - Royale dchire par l ses droits. Qu'elle ferme l'oreille des conseils faibles et perfides. Elle n'a pas le droit de juger le prince de la Paix : ses crimes, si on lui en reproche, se perdent dans les droits du trne. J'ai souvent manifest le dsir que le prince de la Paix ft loign des affaires; l'amiti du roi Charles m'a port souvent me taire et dtourner les yeux des faiblesses de son attachement.
177 - Soldats, j'ai besoin de vous. La prsence hideuse du lopard souille les continents d'Espagne et du Portugal : qu' notre aspect il fuie pouvant. Portons nos aigles triomphantes jusqu'aux colonnes d'Hercule : l aussi nous avons des outrages venger. Soldats, vous avez surpass la renomme des armes modernes, mais avez-vous gal la gloire des armes de Rome, qui dans une mme campagne triomphaient sur le Rhin et sur l'Euphrate, en Illyrie et sur le Tage? Une longue paix,...
63 - J'ai vu vos maux. Je vais y porter remde. Votre grandeur, votre puissance fait partie de la mienne. Vos princes m'ont cd tous leurs droits la couronne des Espagnes. Je ne veux point rgner sur vos provinces, mais je veux acqurir des titres ternels l'amour et la reconnaissance de la postrit.
57 - SM l'empereur Napolon donne en change SM le roi Charles le chteau de Chambord, avec les parcs, forts et fermes qui en dpendent, pour en jouir en toute proprit, et en disposer comme bon lui semblera.
210 - J'ai aboli ce tribunal contre lequel le sicle et l'Europe rclamaient. Les prtres doivent guider les consciences, mais ne doivent exercer aucune juridiction extrieure et corporelle sur les citoyens. J'ai satisfait...
210 - J'ai supprim des droits usurps par les seigneurs, dans le temps des guerres civiles , o les rois ont trop souvent t obligs d'abandonner leurs droits pour acheter leur tranquillit et le repos des peuples. J'ai supprim les droits fodaux , et chacun pourra tablir des htelleries , des fours , des madragues , des pcheries , et donner un libre essor son industrie, en observant seulement les lois et les rglements de la police.
56 - L'intgrit du royaume sera maintenue; le prince que SM l'empereur Napolon jugera devoir placer sur le trne d'Espagne , sera indpendant, et les limites de l'Espagne ne souffriront aucune altration. 2.* La religion catholique, apostolique et romaine, sera la seule en Espagne. Il ne pourra y tre tolr aucune religion rforme et encore moins infidle , suivant l'usage tabli aujourd'hui.
41 - Comment, d'ailleurs, pourrait-on faire le procs au prince de la Paix, sans le faire la reine et au roi votre pre ? Ce procs alimentera les haines et les passions factieuses : le rsultat en sera funeste pour votre couronne.