Histoire critique et gnrale de la suppression des jsuites au XVIII sicle, 1

Librairie catholique de Perisse frres, 1846
 

 - 

.

-

144 - Les frres de la doctrine chrtienne qu'on appelle ignorantins sont survenus pour achever de tout perdre ; ils apprennent lire et crire des gens qui n'eussent d apprendre qu' dessiner et manier le rabot et la lime, mais qui ne le veulent plus faire ; ce sont les rivaux et les successeurs des jsuites.
xlix - J'ai voulu la libert sous diverses formes, j'ai vu qu'elle tait possible sous la Monarchie, j'ai vu le Roi se rallier la nation; je n'irai pas, misrable transfuge, me traner d'un pouvoir l'autre, couvrir l'infamie par le sophisme, et balbutier des mots profans pour racheter une vie honteuse.
242 - Le Paraguay peut nous fournir un autre exemple. On a voulu en faire un crime la Socit, qui regarde le plaisir de commander comme le seul bien de la vie, mais il sera toujours beau de gouverner les hommes en les rendant plus heureux6. Il est glorieux pour elle d'avoir t la premire qui ait montr dans ces contres l'ide de la religion jointe celle de l'humanit.
124 - C'est le seul ouvrage philosophique qui ait t fait jusqu'ici contre cette canaille. Il s'en faut bien que cet esprit de philosophie rgne dans les parlements.
xliv - Soldats ! cet homme qui nagure abdiqua aux yeux de toute l'Europe un pouvoir usurp dont il avait fait un si fatal usage , Bonaparte est descendu sur le sol franais qu'il ne devait plus revoir. Que veut-il? la guerre civile; que cherche-t-il? des tratres; o les trouverait-il?
204 - Astruc est comme Pasquin , il parle quelquefois d'assez bon sens. Pour moi qui vois tout , en ce moment, couleur de rose, je vois d'ici les jansnistes mourant l'anne prochaine de leur belle mort , aprs avoir fait prir cette anneci les jsuites de mort violente ; la tolrance s'tablir ; les protestans rappels, les prtres maris, la confession abolie , et l'infme crase sans qu'on s'en aperoive.
lxxv - L'Europe savante a fait une perte irrparable dans les jsuites. L'ducation ne s'est jamais bien releve depuis leur chute.
295 - JeanJacques s'est bien fait voir ce qu'il est, un fou et un vilain fou , dangereux et mchant, ne croyant la vertu de personne, parce qu'il n'en trouve pas le sentiment au fond de son cur, malgr le beau pathos avec lequel il en fait...
315 - C'est une chose unique dans l'histoire de ce monde, et je vous rponds que cela ira loin. Je me vante vous d'tre un peu dans ses bonnes grces; je suis son chevalier envers et contre tous. Je sais bien qu'on lui reproche quelques bagatelles au sujet de son mari, mais ce sont des affaires de famille dont je ne me mle pas...
318 - Qu'on pende le prdicant Rochette', ou qu'on lui donne une abbaye, cela est fort indiffrent pour la prosprit du royaume des Francs; mais j'estime qu'il faut que le parlement le condamne tre pendu, et que le roi lui fasse grace. Cette humanit le fera aimer de plus en plus; et si c'est vous, monseigneur, qui obtenez cette grace du roi , vous serez l'idole de ces faquins de huguenots.