Google YouTube Gmail Drive »
 
" Quand Platon peint son juste imaginaire couvert de tout l'opprobre du crime, et digne de tous les prix de la vertu, il peint trait pour trait JsusChrist : la ressemblance est si frappante, que tous les Pres l'ont sentie, et qu'il n'est pas possible... "
Le disme rfute par lui-mme: ou, Examen, en forme de lettres, des ... - 35
Bergier (M., Nicolas-Sylvestre) - 1766 - : 280
-

Oeuvres de J.J. Rousseau de Genve, 8

Jean-Jacques Rousseau - 1762
...oftencation ? Quand Platon -peint fon jufte imaginaire (p) couvert de tout l'opprobre du crime , & digne de tous les prix de la vertu, il peint trait pour trait Jfus-Chritl : la reflemblance eft fi frappante , que tous les Peres l'ont fende , & qu'il n'eft pas...
-

Les penses de J.J. Rousseau, citoyen de Genve

Jean-Jacques Rousseau, Louis-Laurent Prault - 1763 - : 330
...fans oftentation ? Quand Platon peint fon Jufle imaginaire couvert de tout l'opprobre du crime , & digne de tous les prix de la vertu, il peint trait pour trait JefuSChrift : la reffemblance eft fi frappante, que tous les Peres l'ont fentie , & qu'il n'eft pas poffible de s'y...
-

Lettres sur le Christianisme de Mr. J.J. Rousseau, addresses Mr. I.L

Jacob Vernes - 1763 - : 128
...often tation ? Quand Platon peint fon jufte ima ginaire couvert de tout l'opprobre du ci> me, & digne de tous les prix de la vertu , il peint trait pour trait Jefus-Chrift: la reffemblance eft fi frappante, que tous les Peres l'ont fentie, & qu'il n'eft pas poffi ble...
-

Jean Jaques Rousseau, citoyen de Genve, Christophe de Beaumont ...

Jean-Jacques Rousseau, Christophe de Beaumont - 1763 - : 134
...oftentation (47) ? Quand Platon peint fon Jufte imaginaire couvert de tout l'opprobre du crime , Se digne de tous les prix de la vertu , il peint trait pour trait a Jefus-Chrift : la reflemblance eft fi frappante 33 que tous les Peres l'ont fentie , & qu'il n'eft...
-

Esprit, maximes, et principes de m. Jean-Jacques Rousseau, de Genve

Jean-Jacques Rousseau - 1764 - : 444
...(ans oftentation? Quand Platon peint fon Jufte imaginaire , couvert de tout l'opprobre du crime , & digne de tous les prix de la vertu , il peint trait pour trait Jefus-Chrift : la reftemblance eft fi frappante, que tous les Pres l'ont fentie , & qu'il n'eft pas poflible de s'y...
-

Emile, ou, De l'ducation, 3

Jean-Jacques Rousseau - 1764
...fans orientation ? Quand Platon peint fon jufte imaginaire * couvert de tout l'opprobre du crime , & digne de tous les prix de la vertu , il peint trait pour trait Jefus.Chrift : la reflmblance eft fi frappante r que tous les Peres l'ont fentie , &. qu'il n'eft pas poffible de s'y...
-

Esprit, maximes, et principes de M. Jean-Jacques Rousseau, de Genve

Jean-Jacques Rousseau, Joseph de Laporte - 1764 - : 464
...fans oftentation ? Quand Platon peint fon jufte imaginaire , couvert de tout l'opprobre du crime , & digne de tous les prix de la vertu , il peint trait pour trait Jfus-Chrift : la reflemblance eft fi frappante , que tous les Peres l'ont fentie , & qu'il n'eft...
-

Le cri de la verit contre la seduction du sicle

Louis-Antoine marquis Caraccioli - 1765 - : 366
...oftentation? Quand Platon peint fbn Jufte ima ginaire couvert de tout l'opprobre du crime, & digne de tous les prix de la . vertu, il peint, trait pour trait, Jeflis Chrift. La reflmblance eft fi frappan te , que tous les Pres l'ont fende , & , qu'il...
-

Le dsme rfut par lui-mme, ou Examen des principes d'incrdulit ...

abb Nicolas Sylvester Bergier - 1770
...orientation ? Quand Platon peint fon jufte imagi naire , couvert de tout l'opprobre du crime , & digne de tous les prix de la vertu , il peint trait pour trait Jefus Chrift : la reffemblance eft fi frap-pante que tous les Peres l'ont fentie , & il n'eft...
-

Penses thologiques, relatives aux erreurs du temps

Nicolas Jamin - 1774 - : 359
...oftentation ? Quand Platon peint fon jufte imaginaire , , couvert de tout l'opprobre du crime, & digne de tous les prix de la vertu , il peint trait pour trait Jefus-Chrift : la reffemblance eft fi frappante, que tous les Peres l'ont fen tie , & qu'il n'eft pas poffible de...
-




  1. PDF