Histoire-Muse de la Rpublique Franaise depuis l'Assemble des Notables jusqu' l'Empire

Havard, 1857 - 4
 

 - 

.

-

80 - La libre communication des penses et des opinions est un des droits les plus prcieux de l'homme; tout citoyen peut donc parler, crire, imprimer librement; sauf rpondre de l'abus de cette libert dans les cas dtermins par la loi.
439 - Nul homme ne peut tre accus, arrt ni dtenu que dans les cas dtermins par la loi, et selon les formes qu'elle a prescrites. Ceux qui sollicitent, expdient, excutent ou font excuter des ordres arbitraires, doivent tre punis ; mais tout citoyen appel ou saisi en vertu de la loi doit obir l'instant ; il se rend coupable par la rsistance.
438 - Le droit de manifester sa pense et ses opinions, soit par la voie de la presse , soit de toute autre manire , le droit de s'assembler paisiblement , le libre exercice des cultes , ne peuvent tre interdits. La ncessit d'noncer ses droits suppose ou la prsence ou le souvenir rcent du despotisme.
80 - Les reprsentants du peuple franais, constitus en Assemble nationale, considrant que l'ignorance, l'oubli ou le mpris des droits de l'homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des gouvernements, ont rsolu d'exposer, dans une dclaration solennelle, les droits naturels, inalinables et sacrs de l'homme, afin que cette dclaration, constamment prsente tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs...
371 - ... j'ai t appel deux fois au conseil de celui qui fut mon matre, dans le temps que cette fonction tait ambitionne par tout le monde : je lui dois le mme service lorsque c'est une fonction que bien des gens trouvent dangereuse.
80 - Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont la libert, la proprit, la sret et la rsistance l'oppression.
319 - ... qui lui ont paru indispensables pour retenir par la terreur les lgions de tratres cachs dans ses murs, au moment o il allait marcher l'ennemi; et sans doute la nation entire, aprs la longue suite de trahisons qui l'ont conduite sur les bords de l'abme, s'empressera d'adopter ce moyen si ncessaire de salut public, et tous les Franais s'crieront comme les Parisiens : Nous marchons l'ennemi, mais nous ne laisserons pas...
439 - Nul ne peut tre priv de la moindre portion de sa proprit sans son consentement, si ce n'est lorsque la ncessit publique, lgalement constate , l'exige , et sous la condition d'une juste et pralable indemnit.
439 - Tout homme tant prsum innocent jusqu' ce qu'il ait t dclar coupable, s'il est jug indispensable de l'arrter, toute rigueur qui ne serait pas ncessaire pour s'assurer de sa personne doit tre svrement rprime par la loi.
37 - Allez dire votre matre que nous sommes ici par la volont du peuple et que nous n'en sortirons que par la force des baonnettes.