Histoire du dix-huit fructidor: ou, Mmoires contenant la vrit sur les divers vnemens qui se rattachent cette conjuration prcds du tableu des factions qui dechirent la France despuis quarante ano, et termins par quelques dtails sur la Guyane considre comme colonie

 

 - 

.

238 - C'est vous, ma sur, que j'cris pour la dernire fois. Je viens d'tre condamne, non pas une mort honteuse, elle ne l'est que pour les criminels, mais aller rejoindre votre frre; comme lui innocente, j'espre montrer la mme fermet que lui dans ces derniers moments.
240 - Comme je ne suis pas libre dans mes actions, on m'amnera peut-tre un prtre, mais je proteste ici que je ne lui dirai pas un mot et que je le traiterai comme un tre absolument tranger.
200 - Je pardonne de tout mon cur ceux qui se sont faits mes ennemis sans que je leur en aie donn aucun sujet, et je prie Dieu de leur pardonner...
201 - Je recommande mon fils, s'il avait le malheur de devenir roi, de songer qu'il se doit tout entier au bonheur de ses concitoyens ; qu'il doit oublier toute haine et tout ressentiment...
202 - Je sais qu'il ya plusieurs personnes de celles qui m'taient attaches qui ne se sont pas conduites envers moi comme elles le devaient, et qui ont mme montr de l'ingratitude; mais je leur pardonne; souvent dans les moments de trouble et d'effervescence on n'est pas le matre de soi ; et je prie mon fils, s'il en trouve l'occasion, de ne songer qu' leur malheur.
238 - Je suis calme comme on l'est, quand la conscience ne reproche rien, j'ai un profond regret d'abandonner mes pauvres enfants ; vous savez que je n'existais que pour eux, et vous, ma bonne et tendre sur ; vous qui avez par votre amiti...
227 - Parvenus au deuxime tage , dans un appartement , dans la seconde pice duquel nous avons trouv , dans un lit, le corps mort d'un Enfant qui nous a paru g d'environ dix ans , que les Commissaires nous ont dit tre * La date de l'anne ne se trouve daus aucun endroit de ce Procs-verbal.
239 - ... conseils que l'exprience qu'elle aura de plus que lui et son amiti pourront lui inspirer ; que mon fils son tour rende sa sur tous les soins, les services, que l'amiti peut inspirer ; qu'ils sentent enfin tous deux que dans quelque position o ils pourront se trouver, ils ne seront vraiment heureux que par leur union.
199 - Je plains de tout mon cur nos frres qui peuvent tre dans l'erreur ; mais je ne prtends pas les juger, et je ne les aime pas moins tous en Jsus-Christ , suivant ce que la charit chrtienne nous enseigne.
201 - ... que j'prouve; qu'il ne peut faire le bonheur des peuples qu'en rgnant suivant les lois; mais en mme temps qu'un roi ne peut les faire respecter et faire le bien qui est dans son cur qu'autant qu'il a l'autorit ncessaire, et qu'autrement, tant li dans ses oprations et n'inspirant point de respect, il est plus nuisible qu'utile.