Mercure de France

Chez Guillaume Cavelier, 1724
Includes separately paged section: Journal politique de Bruxelles, June 1778-Nov. 1789; Mercure historique et politique de Bruxelles (varies slightly), Dec. 1789-Dec. 1791

 - 

.

-

1727 - drobe fans cefle, Et fuit bien loin de moi pendant que je m'en plains. Profitez en ce jour des douceurs de la vie, Songez-bien qu'il, s'en va pour ne plus revenir ; Et qu'aprs tout, Philis, c'eft faire une
1674 - lui feront remettre entre les mains. Dans ce fcond cas le Secrtaire en donnera en mme temps celui qui les lui aura remis fon
1670 - Sans doute, le perfide, aux pieds de quelque belle, Se fait de ma douleur un mrite auprs d'elle^ Et, pour la flater mieux. mprifant ma beaut
1673 - crire en Franois, ou en Latin , mais fans aucune obligation. Ils pourront crire en telle Langue qu'ils voudront, & l'Acadmie fera traduire
1668 - Philis, l'amour vous rend ma Dit fuprme ; L'ardeur que j'ai pour vous ne finira jamais , Croyez-en mon amour, mes fermens , vos attraits. Son trouble , fa langueur, fes regards
1668 - foient fans fleurs , & mes vergers fans fruits ; Que mes tendres Brebis & mes Taureaux fuperbes, S'empoifonnent du fuc des plus mortelles herbes; \-" ">** Que je les abandonne la fureur des loups
1670 - charmes , Je me levai : nos yeux fe remplirent de larmes , Et pour nous feparer en nous ferrant la main, Nous ne pmes tous deux prononcer
1668 - mes Taureaux fuperbes, S'empoifonnent du fuc des plus mortelles herbes; \-" ">** Que je les abandonne la fureur des loups
2082 - s'carter, elles s'lanoient fur les plus foibles, &; les dchiroient, mais leur furie ne fut pas de longue dure ; car comme on les
1787 - d'em:ployer une paffion pour une autre, de mettre de la douleur o il ne faut que de la tendrefle