Causeries du lundi, 2

 

 - 

.

-

192 - J'ai donn ma pice au public pour l'amuser et non pour l'instruire, non pour offrir des bgueules mitiges le plaisir d'en aller penser du bien en petite loge condition d'en dire du mal en socit. Les plaisirs du vice et les honneurs de la vertu, telle est la pruderie du sicle. Ma pice n'est point un ouvrage quivoque, il faut l'avouer ou la fuir. Je vous salue, monsieur le duc, et je garde ma loge.
175 - Quel homme ! il runit tout, la plaisanterie, le srieux, la raison, la gaiet, la force, le touchant, tous les genres d'loquence, et il n'en recherche aucun, et il confond tous ses adversaires, et il donne des leons ses juges. Sa navet m'enchante; je lui pardonne ses imprudences et ses ptulances.
208 - Mre coupable, que tout homme ^ qui n'est pas n un pouvantable mchant finit toujours par tre bon quand l'ge des passions s'loigne, et surtout quand il a got le bonheur si doux d'tre pre ! C'est le but moral de la pice.
267 - Dites ceux qui veulent voir Rome, qu'ils se htent, car chaque jour le fer du soldat et la serre des agents franais fltrissent ses beauts naturelles et la dpouillent de sa parure. Permis vous Monsieur, qui tes accoutum au langage naturel et noble de l'antiquit, de trouver ces expressions trop fleuries ou mme trop fardes, mais je n'en sais...
415 - ... graves uvres. Savez-vous ce qui, de nos jours, a manqu nos potes, si pleins leur dbut de facults naturelles, de promesses et d'inspirations heureuses? Il a manqu un Boileau et un monarque clair, l'un des deux appuyant et consacrant l'autre. Aussi ces hommes de talent, se sentant dans un sicle d'anarchie et d'indiscipline, se sont vite conduits l'avenant; ils se sont conduits, au pied de la lettre, non comme de nobles gnies ni comme des hommes, mais comme des coliers...
267 - Les monuments de Rome ne sont gure mieux traits que le peuple. La colonne Trajane est cependant peu prs telle que vous l'avez vue, et nos curieux, qui n'estiment que ce qu'on peut emporter et vendre, n'y font heureusement aucune attention. D'ailleurs, les basreliefs dont elle est orne sont hors de la porte du sabre, et pourront par consquent tre conservs.
208 - Beaumarchais, que dans vos rflexions philosophiques vous regardiez la dissolution du corps comme l'avenir qui nous est exclusivement destin : ce corpsl n'est pas nous, il doit prir sans doute, mais l'ouvrier d'un si bel assemblage aurait fait un ouvrage indigne de sa puissance s'il ne rservait rien cette grande facult qui il a permis de s'lever jusqu' sa connaissance. Mon frre, mon ami, mon Gudin s'entretient souvent avec moi de...
250 - Monsieur alla au-devant d'elle, avec tous les empressements imaginables, et continua jusqu' son mariage lui rendre des devoirs, auxquels il ne manquait que de l'amour ; mais le miracle d'enflammer le cur de ce prince n'tait rserv aucune femme du monde.
260 - Ce n'est pas qu'elle et moins de majest, mais elle en savait user d'une manire plus facile et plus touchante, de sorte qu'avec tant de qualits toutes divines, elle ne laissait pas d'tre la plus humaine du monde. On et dit qu'elle s'appropriait les curs, au lieu de les laisser en commun, et c'est ce qui a aisment donn sujet de croire qu'elle tait bien aise de plaire tout le monde et d'engager toutes sortes de personnes.
281 - MESSIEURS , Je suis Tourangeau ; j'habite Luynes , sur la rive droite de la Loire, lieu autrefois considrable, que la rvocation de l'dit de Nantes a rduit mille habitants, et que l'on va rduire rien par de nouvelles perscutions , si votre prudence n'y met ordre.