uvres: Correspondance

Deterville, 1817
 

 - 

.

-

174 - Recherchons la premire source des dsordres de la socit, nous trouverons que tous les maux des hommes leur viennent de l'erreur bien plus que de l'ignorance, et que ce que nous ne savons point nous nuit beaucoup moins que ce que nous croyons savoir.
202 - Est-il une fin plus triste que celle d'un mourant qu'on accable de soins inutiles, qu'un notaire et des hritiers ne laissent pas respirer , que les mdecins assassinent dans son lit leur aise, et qui des prtres barbares font avec art savourer la mort?
214 - Il est croire que les vnemens particuliers ne sont rien" aux yeux du maitre de l'Univers; que sa providence est seulement universelle; qu'il se contente de conserver les genres et les espces et de prsider au tout sans s'inquiter de la manire dont chaque individu passe cette courte vie.
93 - J'ai l'honneur d'tre avec le plus tendre et le plus immortel attachement , monsieur, etc. A M. DE VOLTAIRE. Paris, n dcembre 1jfMONSIEUR, 1l ya quinze ans que je travaille pour me rendre digne de vos regards, et des soins dont vous favorisez les jeunes muses en qui vous dcouvrez quelque talent. Mais , pour avoir fait la musique d'un opra , je me trouve , je ne sais comment , mtamorphos en musicien. C'est, monsieur, en cette qualit que M.
270 - M. votre pre, et il n'ya point de sort que le travail, la vigilance, l'innocence et le contentement de soi ne rendent supportable, quand on s'y soumet en vue de remplir son devoir.
233 - En qualit de solitaire, je suis plus sensible qu'un autre; en qualit de malade, j'ai droit aux mnagements que l'humanit doit la foiblesse et l'humeur d'un homme qui souffre. Je suis pauvre , et il me semble que cet tat mrite encore des gards.
101 - ... suis impose de ne jamais louer personne en face; mais, monsieur, je prendrai la libert de vous dire que vous avez mal jug d'un homme de bien en le croyant capable de payer d'ingratitude et d'arrogance la bont et l'honntet dont vous avez us envers lui au sujet des Ftes de Ramire '. Je n'ai point oubli la lettre dont vous m'honortes dans cette occasion.
212 - Pour revenir, monsieur, au systme que vous attaquez, je crois qu'on ne peut l'examiner convenablement sans distinguer avec soin le mal particulier, dont aucun philosophe n'a jamais ni l'existence, du mal gnral que nie l'optimiste.
401 - S'il y avoit le moyen de retrouver cet enfant, ce seroit faire le bonheur de sa tendre mre ; mais j'en dsespre, et je n'emporte point avec moi cette consolation. Les ides dont ma faute a rempli mon esprit ont contribu en grande partie me faire mditer le Trait de l'Éducation ; et vous y trouverez, dans le livre I", un passage qui peut vous indiquer cette disposition.
279 - Yois, nul homme au monde ne respecte plus que moi l'vangile ; c'est, mon gr, le plus sublime de tous les livres; quand tous les autres m'ennuient, je reprends toujours celui-l avec un nouveau plaisir ; et, quand toutes les consolations humaines m'ont manqu, jamais je n'ai recouru vainement aux siennes.