(290 p.)

Impr. et Fonderie strotypes de Pierre Didot l'an et de Firmin Didot, 1816
 

 - 

.

-

189 - ... les supposions des hommes, on commencerait croire que nous ne sommes pas nous-mmes Chrtiens. De petits esprits exagrent trop l'injustice que l'on fait aux Africains; car, si elle tait telle qu'ils le disent, ne serait-il pas venu dans la tte des princes d'Europe, qui font entre eux tant de conventions inutiles , d'en faire une gnrale en faveur de la misricorde et de la piti ? CHAPITRE VI.
45 - ... il n'ya point de libert, parce qu'on peut craindre que le mme monarque ou le mme snat ne fasse des lois tyranniques pour les excuter tyranniquement. Il n'ya point encore de libert si la puissance de juger n'est pas spare de la puissance lgislative, et de l'excutrice.
189 - Egyptiens, les meilleurs philosophes du monde, taient d'une si grande consquence, qu'ils faisaient mourir tous les hommes roux qui leur tombaient entre les mains. Une preuve que les ngres n'ont pas le sens commun, c'est qu'ils font plus de cas d'un collier de verre que de l'or, qui, chez des nations polices, est d'une si grande consquence.
245 - Quels sont les pays les plus cultivs. .LES pays ne sont pas cultivs en raison de leur fertilit, mais en raison de leur libert...
58 - Voici donc la constitution fondamentale du gouvernement dont nous parlons. Le corps lgislatif y tant compos de deux parties, l'une enchanera l'autre par sa facult mutuelle d'empcher. Toutes les deux seront lies par la puissance excutrice , qui le sera elle-mme par la lgislative. Ces trois puissances devraient former un repos ou une inaction : mais comme, par le mouvement ncessaire des choses, elles sont contraintes d'aller , elles seront forces d'aller de concert.
48 - Il faut mme que les juges soient de la condition de l'accus, ou ses pairs, pour qu'il ne puisse pas se mettre dans l'esprit qu'il soit tomb entre les mains de gens ports lui faire violence'.
6 - Cette forme de gouvernement est une convention, par laquelle plusieurs corps politiques consentent devenir citoyens d'un État plus grand qu'ils veulent former. C'est une socit de socits qui en -font une nouvelle qui peut s'agrandir par de nouveaux associs , jusqu' ce que sa puissance suffise la sret de ceux qui se sont unis.
53 - La puissance excutrice doit tre entre les mains d'un monarque , parce que cette partie du gouvernement , qui a presque toujours besoin d'une action momentane , est mieux administre par un que par plusieurs...
43 - La dmocratie et l'aristocratie ne sont point des tats libres par leur nature. La libert politique ne se trouve que dans les gouvernements modrs. Mais elle n'est pas toujours dans les...
62 - Comme toutes les choses humaines ont une fin, l'État dont nous parlons perdra sa libert, il prira. Rome, Lacdmone et Carthage ont bien pri. Il prira lorsque la puissance lgislative sera plus corrompue que l'excutrice.