Études historiques sur la Rvolution franaise de 1789, par un tranger, 1

 

 - 

.

-

347 - nous avons entendu les intentions qu'on a suggres au roi; et vous, qui ne sauriez tre son organe auprs des tats gnraux, vous qui n'avez ici ni place, ni voix, ni droit de parler, vous n'tes pas fait pour nous rappeler son discours.
313 - Puisse, messieurs, un heureux accord rgner dans cette assemble, et cette poque devenir jamais mmorable pour le bonheur et la prosprit du royaume ! c'est le souhait de mon cur, c'est le plus ardent de mes vux , c'est enfin le prix que j'attends de la droiture de mes intentions et de mon amour pour mes peuples.
281 - ... la rforme des abus, l'tablissement d'un ordre fixe et durable dans toutes les parties de l'administration, la prosprit gnrale du royaume, et le bien de tous et de chacun des sujets de Sa Majest.
345 - ... si, par une fatalit loin de ma pense, vous m'abandonniez dans une si belle entreprise, seul, je ferai le bien de mes peuples ; seul, je me considrerai comme leur vritable reprsentant ; et connaissant vos cahiers, connaissant l'accord parfait qui existe entre le vu le plus gnral de la nation et mes intentions bienfaisantes, j'aurai toute la confiance que doit inspirer une si rare harmonie, et je marcherai vers le but auquel je veux atteindre avec tout le courage et la fermet...
409 - J'apporte Votre Majest les clefs de sa bonne ville de Paris; ce sont les mmes qui ont t prsentes Henri IV; il avait reconquis son peuple, ici le peuple a reconquis son roi.
66 - On sait les malheurs qu'ont produits vos assembles; j'ordonne qu'on cesse celles qui sont commences sur mes dits. Monsieur le premier prsident, je vous dfends de souffrir des assembles, et pas un de vous de les demander*.
42 - ... alia lex Romae, alia Athenis, alia nunc, alia posthac, sed et omnes gentes et omni tempore una lex et sempiterna et immutabilis continebit, unusque erit communis quasi magister...
312 - ... de la France : je dois en tre le soutien, et je le serai constamment. Mais tout ce qu'on peut attendre du plus tendre intrt au bonheur public, tout ce qu'on peut demander un souverain, le premier ami de...
345 - Je vous ordonne, Messieurs, de vous sparer tout de suite, et de vous rendre demain matin chacun dans les Chambres affectes votre ordre, pour y reprendre vos sances. J'ordonne, en consquence, au grand-matre des crmonies de faire prparer les salles.
345 - C'est moi jusqu' prsent qui fais tout pour le bonheur de mes peuples, et il est rare peut-tre que l'unique ambition d'un souverain soit d'obtenir de ses sujets qu'ils s'entendent enfin pour accepter ses bienfaits. Je vous ordonne , messieurs , de vous sparer...