Oeuvres de monsieur de Saint Evremond: avec la vie de l'auteur, 5

 

 - 

.


-

208 - J'ai appris avec beaucoup de plaisir que M. le comte de Gramont* a recouvr sa premire sant, et acquis une nouvelle dvotion. Jusqu'ici je me suis content grossirement d'tre homme de bien. Il faut faire quelque chose de plus, et je n'attends que votre exemple pour tre dvot. Vous vivez dans un pays o l'on a de merveilleux avantages pour se sauver. Le vice n'y est gure moins oppos la mode qu' la vertu ; 'pcher, c'est ne savoir pas vivre, et choquer la biensance autant...
156 - J'ai tmoign M. Turretin la joie que j'aurois de lui tre bonne quelque chose : il a trouv ici de mes amis, qui l'ont jug digne des louanges que vous lui donnez. S'il veut profiter de ce qui nous reste d'honntes abbs, en l'absence de la cour, il sera trait comme un homme que vous estimez. J'ai lu devant lui votre lettre, avec des lunettes : mais elles ne me sient pas; j'ai toujours eu la mine grave.
16 - Quelques troupes que vous donniez M. le Prince, vieilles ou nouvelles, connues ou inconnues, il a toujours la mme fiert dans le combat : vous diriez qu'il sait inspirer ses propres qualits toute l'arme ; sa valeur, son intelligence, son action , semblent lui rpondre de celles des autres.
346 - Vous disiez, autrefois, que je ne mourrais que de rflexions : je tche n'en plus faire et oublier, le lendemain, le jour que je vis aujourd'hui. Tout le monde me dit que j'ai moins me plaindre du temps qu'un autre.
206 - Il ne cherche point dans les hommes ce qu'ils ont de mauvais, pour les dcrier, il trouve ce qu'ils ont de ridicule pour s'en rjouir, il se fait un plaisir secret de le connatre, il s'en ferait un plus grand de le dcouvrir aux autres, si la discrtion ne l'en empchait.
329 - Il vaut autant s'loigner des rflexions , que d'en faire qui ne servent rien. Madame Sandwich m'a donn mille plaisirs , par le bonheur que j'ai eu de lui plaire. Je ne crOyois pas sur mon dclin pouvoir tre propre une femme de son ge. Elle a plus d'esprit que toutes les femmes de France , et plus de vritable mrite Elle nous quitte; c'est un regret pour tout ce qui la connot , et pour moi particulirement. Si vous aviez t ici , nous aurions fait des repas dignes...
347 - L'apptit est quelque chose dont je jouis encore. Plt Dieu de pouvoir prouver mon estomac avec le vtre , et parler de tous les originaux que nous avons connus , dont le souvenir me rjouit plus que la prsence de beaucoup de gens que je vois; quoiqu'il y ait du bon dans tout cela, mais, dire le vrai, nul rapport.
209 - Il sied bien un homme qui n'est pas jeune, d'oublier qu'il l'a t. Je ne l'ai pu faire jusqu'ici; au contraire, du souvenir de mes jeunes ans, de la mmoire de ma vivacit passe, je tche d'animer la langueur de mes vieux jours. Ce que je trouve de plus fcheux mon ge, c'est que l'esprance est perdue : l'esprance, qui est la plus douce des passions, et celle qui contribue davantage nous faire vivre agrablement.
342 - Si , on n'avoit pas se perdre soi-mme, ' on ne se consoleroit jamais. Je vous 'plains sensiblement : vous venez de perdre un commerce aimable, qui vous a soutenu dans un pays tranger. Que peut-on faire pour remplacer un tel malheur? Ceux qui vivent longtemps sont sujets voir mourir leurs amis. Aprs cela votre esprit, votre philosophie, vous serviront vous soutenir.
102 - Quand il parat aux modernes contraire, Aux anciens il doit tre odieux ; Tout ce qu'il fait est fait pour leur dplaire : Si bien crire est crire contre eux.