Histoire du rgne de Louis XVI: pendant les annes o l'on pouvait prvenir ou diriger la rvolution franaise, 1

J. Renouard et cie, 1839
 

 - 

.

-

209 - Tout mon dsir, Sire, est que vous puissiez toujours croire que j'avais mal vu, et que je vous montrais des dangers chimriques. Je souhaite que le temps ne me justifie pas...
155 - Je vous rappelle aujourd'hui des fonctions que vous n'auriez jamais d quitter : sentez le prix de mes bonts et ne les oubliez jamais.
140 - J'avais fait gagner un grand procs au roi, dit-il; -il a veut remettre en question ce qui tait dcid; il en est le
307 - ... la multitude, comme ils auraient mis des abris dans les bois pour se dfendre des btes sauvages. Cependant on ose le dire, aprs avoir tabli les lois de proprit, de justice et de libert, on n'a presque rien fait encore pour la classe la plus nombreuse des citoyens. Que nous importe vos lois de proprit ? pourraient-ils dire, nous ne possdons rien.
477 - ... d'adoucir l'amertume des refus, on la juge incapable de refuser ; parce qu'elle n'a pas l'utile et commode rputation d'inflexibilit, on lui refuse celle d'une sage retenue; et souvent, tandis que, par une application assidue tous les dtails d'une immense gestion, elle prserve les finances des abus les plus funestes et des imprities les plus ruineuses, elle semble se calomnier elle-mme par un extrieur de facilit que l'envie de nuire a bientt transform en profusion.
200 - Sire, lui dit-il ; vous voyez qu'il parle en vrai matre, la nature vous en a refus; imposez par une grande svrit de principes. Votre Majest va tantt une course de chevaux; elle trouvera un notaire qui crira les paris de M. le comte d'Artois et de M. le duc d'Orlans. Dites, Sire, en le voyant: Pourquoi cet homme ? faut-il crire entre
476 - L'une qui frappe tous les yeux par des dehors svres, qui s'annonce par des refus clatans et durement prononcs , qui affiche la rigueur sur les moindres objets, afin de dcourager la foule des demandeurs. C'est une apparence imposante qui ne prouve rien pour la ralit , mais qui fait beaucoup pour l'opinion ; elle a le double avantage d'carter l'importune cupidit et de tranquilliser l'inquite ignorance.
517 - Cette assemble et pu faire beaucoup de bien, dit M. Droz , si elle et second les intentions de Louis XVI et demand pour rcompense de son zle des garanties contre le retour du dsordre des finances. Elle fit beaucoup de mal en constatant le dsir que les privilgis avaient de repousser ou d'luder l'gale rpartition de l'impt, et en donnant l'exemple de rsister aux volonts royales les plus conformes l'intrt public.
296 - ... dduit pas de certains fonds consomms d'avance et qu'on ne touchera pas cette anne. Son tat de recettes dpassant les dpenses tait ainsi purement fictif et ne se rapportait qu' une situation normale qui pouvait ne pas revenir et qui ne revint point, la vrit par le fait d'autrui. En dernier rsultat, le Compte rendu tait un travail fort ingnieux, qui paraissait prouver beaucoup et qui ne prouvait rien '. Ce ne furent pas toutefois les inexactitudes ou les illusions...
143 - Votre Majest se souviendra que c'est sur la foi de ses promesses que je me charge d'un fardeau, peut-tre audessus de mes forces; que c'est Elle personnellement, l'honnte homme, l'homme juste et bon, plutt qu'au Roi, que je m'abandonne.