Mmoires pour servir l'histoire de la Rvolution d'Espagne: avec des pices justificatives, 3

J.G. Dentu, 1819
 

 - 

.

-

107 - Je ne suis point juge de ce qui s'est pass et de la conduite du prince de la Paix ; mais ce que je sais bien, c'est qu'il est dangereux pour les rois d'accoutumer les peuples rpandre du sang et se faire justice...
108 - Altesse dchire par l ses droits. Qu'elle ferme l'oreille des conseils faibles et perfides. Elle n'a pas le droit de juger le prince de la Paix ; ses crimes, si on lui en reproche, se perdent dans les droits du trne. J'ai souvent manifest le dsir que le prince de la Paix ft loign des affaires; l'amiti du roi Charles m'a port souvent me taire et dtourner les yeux des faiblesses de son attachement.
1 - Voyl des tiltres qui font peur, les our seulement \. Fois, vais. 2. Don Philippe, par la grce de Dieu, roi de Castille, de Lon, d'Aragon, des Deux-Siciles, de Jrusalem, de Portugal, de Navarre, de Grenade, de Tolde, de Valence, de Galice...
109 - Votre Altesse Royale avait bien des torts : je n'en veux pour preuve que la lettre qu'elle m'a crite, et que j'ai constamment voulu ignorer. Roi son tour , elle saura combien les droits du trne sont sacrs. Toute dmarche prs d'un souverain tranger, de la part d'un prince hrditaire, est criminelle.
107 - Altesse n'en aura plus, si jamais elle est malheureuse. Les peuples se vengent volontiers des hommages qu'ils nous rendent. Comment , d'ailleurs , pourrait-on faire le procs au prince de la Paix, sans le faire la reine et au roi votre pre? Ce procs alimentera les haines et les passions factieuses : le rsultat en sera funeste pour votre couronne.
108 - IV, elle a eu lieu dans un moment o mes armes couvraient les Espagnes, et aux yeux de l'Europe et de la postrit je paratrais n'avoir envoy tant de troupes que pour prcipiter du trne mon alli et mon ami. Comme souverain voisin, il m'est permis de vouloir connatre avant* de reconnatre cette abdication.
109 - Royale comme roi d'Espagne. Je dsire donc causer avec elle sur cet objet. La circonspection que je porte depuis un mois dans ces affaires doit lui tre garant de l'appui qu'elle trouvera en moi, si, son tour, des factions de quelque nature qu'elles soient venaient l'inquiter sur son trne.
109 - ... de quelque nature qu'elles soient venaient l'inquiter sur son trne. Quand le roi Charles me fit part de l'vnement du mois d'octobre dernier, j'en fus douloureusement affect, et je pense avoir contribu, par les insinuations que j'ai faites, la bonne issue de l'affaire de l'Escurial.
110 - J'ai dj vu avec peine qu' Madrid on ait rpandu des lettres du capitaine gnral de la Catalogne , et fait tout ce qui pouvait donner du mouvement aux ttes. VAR connat ma pense tout entire ; elle voit que je flotte entre diverses ides qui ont besoin d'tre fixes. Elle peut tre certaine que, dans tous les cas , je me comporterai avec elle comme envers le roi son pre. Qu'elle croie mon dsir de tout concilier , et de trouver des occasions de lui donner des preuves de mon...
106 - ... du roi son pre, de l'intrt que je lui ai toujours port; elle me permettra, dans la circonstance actuelle, de lui parler avec franchise et loyaut. En arrivant ...