Google YouTube Gmail Drive »
 
" On n'avait jamais entendu , jamais vu , jamais lu que , dans les temps anciens, une telle multitude de gens ft morte : le mal semblait provenir et de l'imagination et de la contagion; car, quand un sain visitait un infirme, il tait bien rare... "
Histoire des Franais - 91
Jean-Charles-Lonard Simonde de Sismondi - 1847
-

Histoire des Franais (continue depuis l'avnement de Louis xvi jusqu' la ...

Jean Charles L. Simonde de Sismondi - 1828
...aisselles ou l'aine , et ds qu'il se formoit , c'toit un signe infaillible de mort On n'avoit jamais entendu, jamais vu, jamais lu que , dans les temps anciens , une telle mul titude de gens ft morte : le mal sembloit pro venir et de l'imagination et de la contagion...
-

Histoire des Franais, 10

Jean-Charles-Lonard Simonde Sismondi - 1828
...aisselles ou l'aine , et ds qu'il se fprmoit , c'toit un signe infaillible de mort On n'avoit jamais entendu, jamais vu, jamais lu que , dans les temps anciens , une telle mul titude de gens ft morte : le mal sembloit pro venir et de l'imagination et de la contagion;...
-

Messager des sciences historiques: ou Archives des arts et de la ...

1835
...tout--coup aux aisselles ou Vaine , et ds qu'il se formait , c'tait un signe infaillible de mort. Le mal semblait provenir et de l'imagination et de la contagion ; car si un bien-portant visitait un malade, il tait rare qu'il chappt, etc. (i) II est vrai de...
-

Histoire des rivalits et des luttes de la France et de l ..., 1

Albert Laponneraye - 1842 - : 484
...et ds qu'il se formait, c'tait un signe infaillible. Plus loin le mme crivain ajoute : Le mal semblait provenir et de l'imagination et de...dans beaucoup de lieux, sur vingt hommes, il n'en restait pas deux en vie : dans l'Htel-Dieu de Paris, la mortalit fut telle, que pendant longtemps...
-

Histoire de France: depuis les temps les plus reculs jusqu'en 1789, 5

Henri Martin - 1844
...le portait la fosse ; sitt qu'une tumeur se levait l'aine ou aux aisselles, on tait perdu. On n'avait jamais entendu, jamais vu , jamais lu , que dans les temps passs une telle ment de ses calamits : c'tait alors une poque clatante , sinon heureuse ,...
-

Histoire de France, 8

abbe Antoine Eugene de Genoude - 1846
...tout coup aux aisselles ou a l'aine , et, des qu'il se formait , c'tait un signe infaillible de mort... On n'avait jamais entendu , jamais vu , jamais...Dans beaucoup de lieux , sur vingt hommes il n'en restait pas deux envie. Dans l'Htel-Dieu de Paris, la mortalit fattelle, que pendant longtemps...
-

Histoire des Franais, 6

Jean-Charles-Lonard Simonde Sismondi - 1847
...aujourd'hui, demain tait port la fosse; un gonfle ment paraissait tout coup aux aisselles ou l'aine, et ds qu'il se formait, c'tait un...temps anciens, une telle multitude de gens ft morte : lemal semblait provenir et de l'imagination et de la contagion ; car, quand un sain visitait...
-

Histoire de la Franche-Comt ancienne et moderne: prcde d'une description ...

Eugne Rougebief - 1851 - : 695
...le portait la fosse; sitt qu'une tumeur s'levait l'aine ou aux aisselles, on tait perdu. On n'avait jamais entendu, jamais vu, jamais lu que, dans les temps passs, une telle multitude de gens eussent pri : le mal, que les mdecins nommaient pidmie,...
-

Histoire de la Franche-Comt ancienne et moderne: prcdee d'une description ...

Eugne Rougebief - 1851 - : 695
...le portait la fosse; sitl qu'une tumeur s'levait l'aine ou aux aisselles, on tait perdu. On n'avait jamais entendu, jamais vu, jamais lu que, dans les temps passs, une telle niullitudede gens eussent pri : le mal, que les mdecins nommaient pidmie,...
-

Histoire de Paris depuis les temps les plus reculs jusqu' nos jours, 2

Amde Gabourd - 1864
...jours; le plus souvent ils mouraient subitement, tandis qu'on les croyait encore sains et saufs... On n'avait jamais entendu, jamais vu, jamais lu que,...provenir et de l'imagination et de la contagion... Dans plusieurs villes et villages les prtres s'loignaient pour ne pas administrer les mourants...
-




  1. PDF