Mmoires et correspondance politique et militaire du roi Joseph, 5-6

 

 - 

.

-

210 - ... roi ; que les prtres au confessionnal et dans la chaire, les ngociants dans leurs correspondances, les hommes de loi dans leurs crits et leurs discours, inculquent ces sentiments au peuple; alors je me dessaisirai du droit de conqute , je placerai le roi sur le trne, et je me ferai une douce tche de me conduire envers les Espagnols en ami fidle. La gnration prsente pourra varier dans ses opinions, trop de passions ont t mises en jeu ; mais vos neveux me bniront comme...
345 - Je crois ncessaire que votre gouvernement , dans les premiers moments surtout, montre un peu de vigueur contre la canaille. La canaille n'aime et n'estime que ceux qu'elle craint; et la crainte de la canaille peut seule vous faire aimer et estimer de toute la nation.
408 - L'gosme, la richesse et la prosprit d'un petit nombre d'hommes nuisait plus votre agriculture que les chaleurs de la Canicule. Comme il n'ya qu'un Dieu , il ne doit y avoir dans un État qu'une justice.
199 - Anglais, qui sont bien loin de se piquer d'tre rigides observateurs du droit des nations ; ils se sont plaints de la convention du Portugal, mais ils l'ont excute. Violer les traits militaires, c'est renoncer toute civilisation, c'est se mettre sur la mme ligne que les bdouins du dsert. Comment donc osez-vous demander une capitulation, vous qui avez viol celle de Bailen?
407 - J'ai conserv les ordres religieux, en restreignant le nombre des moines. Il n'est pas un homme sens qui ne juget qu'ils taient trop nombreux. Ceux qui sont appels par une vocation qui vient de Dieu, resteront dans leurs couvents.
207 - Mais si tous mes efforts sont inutiles, et si vous ne rpondez pas ma confiance, il ne me restera qu' vous traiter en provinces conquises et placer mon frre sur un autre trne. Je mettrai alors la couronne d'Espagne sur ma tte, et je saurai la faire respecter des mchants, car Dieu m'a donn la force et la volont ncessaires pour surmonter tous les obstacles.
409 - S'il en est qui le dsirent, leur dsir est insens, et produira, tt ou tard, leur ruine. H me serait facile et je serais oblig de gouverner l'Espagne en y tablissant autant de vice-rois qu'il ya de provinces. Cependant je ne me refuse point cder mes droits de conqute au roi, et l'tablir dans Madrid, lorsque les...
339 - ... q-ue mme on ne doit livrer bataille que lorsqu'on n'a plus de nouvelles chances esprer, puisque de sa nature le sort d'une bataille est toujours douteux, mais qu'une fois qu'elle est rsolue, on doit vaincre ou prir, et que...
206 - ... donne, au lieu d'une monarchie absolue, une monarchie tempre et constitutionnelle. Il dpend de vous que cette constitution soit encore votre loi. Mais si tous mes efforts sont inutiles, et si vous ne rpondez pas ma confiance, il ne me restera qu' vous traiter en provinces conquises et placer mon frre sur un autre trne.
410 - Si tels sont les sentiments des habitants de la ville de Madrid, que ses trente mille citoyens se rassemblent dans les glises; qu'ils prtent devant le saint sacrement un serment qui sorte non-seulement de la bouche, mais du cur, et qui soit sans restriction jsuitique; qu'ils jurent appui, amour et fidlit au Roi; que les prtres au confessionnal et dans la chaire, les ngociants dans...